La profession automobile demande la concertation pour les véhicules à double commande

Le tout nouveau secteur de la location de véhicule à double commande, craint pour son avenir. Un arrêté est annoncé avec mise en application pour le premier octobre 2013 et qui rendrait obligatoire, une formation de quatre heures, pour l'accompagnateur d'un conducteur de véhicule à double commande.
Face à cette nouvelle mesure, les loueurs de véhicules à double commande et l'ensemble des professionnels de ce secteur se mobilisent pour la mise en œuvre d'une vraie concertation.

Un nouvel arrêté

Ce nouvel arrêté prévoit que la formation de l'accompagnateur serait dispensée uniquement par les autoécoles, qu'elle permettrait à l'accompagnateur de former trois élèves et que sa durés de validité serait de cinq ans.
La conséquence de la mise en application de cet arrêté sera la, disparition, à court terme, d'une profession qui favorisait l'accès à la conduite avec un budget raisonnable.
L'enseigne Feu Vert, en tant que partenaire à titre gracieux de la société Happy Permis, qu'elle héberge, va demander par écrit, au Ministre de l'Intérieur, de suspendre la rédaction de cet arrêté et de favoriser la concertation plutôt que la condamnation. Plusieurs élus, se sont également mobilisé pour écrire au ministre sur ce sujet et lui poser des questions.
Le développement de l'utilisation des véhicules à double commande a surtout un but social et culturel et concerne principalement les populations en difficulté financière. En pénalisant son utilisation, on marginalise encore plus cette tranche sociale et on réduit les avantages permettant la mobilité et l'accès au travail, surtout en région rurale et auprès des jeunes.
Les professionnels font ressortir le fait que la conduite accompagnée ne nécessite pas de formation comme la conduite de véhicules à double commande, alors que la responsabilité de l'accompagnateur est également engagée et qu'il y a là sujet à discrimination. Ils demandent l'ouverture d'un espace dialogue afin de pouvoir exposer les règles à mettre en place pour éviter les abus.

Pour découvrir de plus amples informations sur le secteur, cliquez et découvrez les besoins en recrutement des réseaux de franchise Automobile et Moto. Nous vous invitons également à regarder les vidéos sur les franchises Automobile et Moto.   

Articles similaires

Services à la personne : les avantages accordés par la loi de finances 2017

par HK - 3 mois

Un communiqué de presse d’Age d’Or Expansion S.A., franchiseur du réseau Age d’Or Services, détaille les nouveautés de la loi de finances 2017 : avantage fiscal étendu pour le recours aux services à la personne, augmentation du CICE et baisse de l...

RSI, cotisations: ce qui change pour l’entrepreneur indépendant dès le 1er de l’an 2017

par Sonia Tajouri - 3 mois

Le fonctionnement même du RSI change. Les assurés ne vont pas forcément s'en rendre compte car il s'agit surtout d'un changement mais cela permet de clarifier en interne une organisation bien complexe. La désignation d'un responsable unique du rec...

Quelles clauses dans un contrat de franchise ?

par HK - 3 mois

La rédaction du contrat doit faire l’objet d’une grande attention afin que ses clauses soient en harmonie avec les exigences françaises et européennes en matière de concurrence. Voici ce en général les clauses d'un contrat de franchise.

Informations clés

  • Crée le: 05/08/13 02:00

Les franchises qui recrutent