La première conférence sur l'emploi et les revenus

A nous de veiller maintenant à ne pas smicardiser la société, s'est engagé le Premier Ministre.

Plus de la moitié des salariés sont rémunérés à un salaire inférieur à 1,5 SMIC. La France subit un incontestable tassement des grilles salariales et un nombre croissant de salariés au SMIC: ils étaient 10% il y a une dizaine d'années, ils sont près de 17% aujourd'hui a rappelé Dominique de Villepin lors de la Conférence pour l'Emploi et les Revenus du 14 décembre 2006, qui réunissait des membres du gouvernement et les partenaires sociaux.

Les secteurs de l'hôtellerie et de la grande distribution sont vilipendés car réputés pour mal rémunérer les employés, la plupart étant au smic. Contrairement à ce qui est généralement annoncé, ces secteurs n'emploient pas davantage de CDD, 9% dans la grande distribution, soit trois points de moins que la moyenne nationale. Néanmoins la grande distribution emploie de nombreux temps partiels : 38 % ,soit plus de deux fois le niveau national, et prétend répondre ainsi à la demande. La restauration reconnaît qu'il s'agit de la meilleure réponse au travail concentré sur les heures de repas. Cela permet d'ailleurs d'embaucher des jeunes, en particulier des étudiants, quelques heures par jour et de les fidéliser.

Pour remédier à tous ces constats, le Premier Ministre a notamment préconisé que le niveau de revalorisation du SMIC soit connu plusieurs mois avant sa date d'application, afin que les négociations salariales puissent aboutir avant cette revalorisation. De plus en 2007, 180 000 jeunes pourront bénéficier de plate formes de vocation à même d'évaluer leurs compétences et de connaître leurs capacités. La mobilisation des ANPE et des missions locales devrait s'amplifier en faveur des jeunes les moins qualifiés. Le crédit d'impôt pour les jeunes qui se dirigent vers des secteurs qui ont du mal à recruter, notamment les métiers manuels, a été réévalué le 1er décembre dernier : il est passé de 1000 à 1500 euros.

Une bourse des stages devrait fonctionner avant la fin du premier trimestre 2007. L'ANPE devra donner un accès prioritaire à la Validation des Acquis de l'Expérience pour tous ceux qui ont peu de qualification et qui ont travaillé à temps partiel. Pour répondre aux problèmes posés par les horaires souvent décalés de ceux et celles qui travaillent à temps partiel, des crèches d'entreprise devraient être mises en place dans les grandes surfaces.

Selon le Premier Ministre, le rapport de Jacques Delors et les débats avec les syndicats, ont permis d'éclairer les grandes questions structurelles qui se posent à notre pays : Comment tirer vers le haut les salaires les plus bas ? Cela pose la question de l'articulation du SMIC, de la prime pour l'emploi et de la baisse des charges sur les bas salaires. Comment faire en sorte que le travail paye, sans que cela pèse sur les entreprises dans la compétition internationale ? Comment alléger le coût du travail tout en finançant le haut niveau de protection sociale auquel les Français sont légitimement attachés ? Je souhaite que le Conseil d'orientation de l'emploi me remette un rapport sur cette question pour le 31 mars prochain, en dressant un diagnostic et en élaborant des scénarios d'évolution a précisé Dominique de Villepin qui a proposé que cette conférence se tienne chaque année.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - 5 jours

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

4 jeunes réseaux de franchise qui recrutent

par DM - 5 jours

Les réseaux de franchise ont vu leur nombre doubler ces dix dernières années. La France, plutôt pionnière en matière de franchise, comptait en 2005 929 franchiseurs et 39 510 points de vente en franchise. En 2016, le nombre de franchiseurs a attei...

Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise

par Julien Cadoret - 6 jours

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière ...

Informations clés

  • Crée le: 29/01/07 01:00

Les franchises qui recrutent