La mode soumise au mouvement perpétuel

Concentrations, changements de dirigeants, présence des fonds d'investissements.... Le secteur vit des mouvements incessants et l'année 2005 n'a finalement pas été si mauvais, même si les résultats peuvent varier selon les modes de distribution et les clientèles ciblées.

D'un côté les grands distributeurs apparaissent comme perdants pour les ventes d'habillement en France sur cette dernière année. Chez les Vépécistes, certains gros catalogues veulent trouver un nouveau dynamisme, alors que d'autres prennent en compte leur stagnation, voire leur régression. Alors que les boutiques sans sortent correctement.

Il est clair que l'immobilisme n'est sans doute pas idéal dans le commerce de la mode et les professionnels en sont bien conscients. Ainsi le secteur de l'enfant a-t-il vécu de fortes concentrations. On observe aussi de grandes enseignes telles que Manoukian, qui a changé de main et a été reprise par le franco-américain Bcbg Max Azria, ce qui l'a sauvé. Les fonds d'investissement ont ciblé des enseignes comme Camaïeu et Devianne, de même le Comptoir des Cotonniers est passé sous le contrôle d'un japonais qui souhaite pousser l'internationalisation.


Le secteur de la mode pour junior se renforce. On assiste au lancement de concepts spécialisés, à l'arrivée d'enseignes étrangères et par ailleurs Celio a repris Jennyfer. Jules a décidé de lancer Bizzbee et Vert Baudet met au point un catalogue junior.

Mais si un segment de ce marché s'en sort vraiment bien en 2005 c'est celui des accessoires, on pense à des enseignes comme Claire's, Monet, l'allemand Bijou Brigitte ou Accessorize...

Dominique Deslandes

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 heures

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Opportunités en franchise : créez votre entreprise pour moins de 50 000 euros

par HK - 3 jours

Le modèle de la franchise offre de très belles opportunités pour des porteurs de projet issus d’univers très diversifiés. Opportunités saisissables pour moins de 50 000 euros d’apport personnel pour certaines. AC Franchise vous aide dans vos re...

Ouvrir un magasin de bricolage, les opportunités en franchise !

par HK - 5 jours

Le marché du bricolage se porte très bien depuis la reprise enregistrée en 2015. Le secteur, qui génère près de 25 milliards d’euros par an, profite pleinement de l’essor du DIY.

Informations clés

  • Crée le: 03/02/06 01:00

Les franchises qui recrutent