La mode redevient l'atout du textile français

Ce sont les distributeurs qui l'utilisent au mieux qui confirment leur percée sur le marché français. Ainsi les chaînes de centre ville sont passées de 18,3 % de parts de marché en 2001 à 20,3 % en 2005.

Une enquête de la Fédération des industries textiles montre que les consommateurs sont de plus en plus exigeants et avides de nouveautés, de service et d'un véritable rapport qualité-prix. La vente directe se professionnalise. Les dépôts-vente fleurissent : 700 sont dédiés au prêt-à-porter sur un total de 1200 en France. Les magasins d'usine connaissent une nouvelle jeunesse et le commerce en ligne est en plein boom : le nombre d'acheteurs d'articles textiles sur Internet a plus que doublé cette année.

La mode fait mouche. Les chaînes spécialisées de centre ville le prouvent. Tandis que les super et hyper reculent sur ce secteur. Et, après la fin des quotas et le raz de marée du textile chinois, une offre sans cesse renouvelée permet d'échapper à la bataille des prix. L'enjeu est la fidélisation en particulier pour les grandes surfaces qui voient un tiers de leur clientèle récalcitrantes quant à l'achat d'habillement. Il y a 56 circuits différents dans la distribution et le client veut de la différenciation, de la personnalisation avec des accessoires et des produits customisés... Dans tous les salons professionnels récents on a vu la croissance du facteur mode, ce qui permet d'éviter la psychose sur les prix.

Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 14 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 19 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 21 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 27/11/05 01:00

Les franchises qui recrutent