La mode pour enfant résiste à la crise

Face à la morosité du marché, l'habillement pour enfant résiste mieux que le secteur adulte. C'est un des créneaux les plus porteurs du prêt-à-porter, avec une consommation en vêtements presque deux fois supérieure à la mode adulte. Il faut dire que la stratégie adoptée par les enseignes spécialisées dans la mode enfantine est double : elles misent sur une différentiation des produits et sur un meilleur maillage du territoire, grâce au développement de leur réseau. La tendance est aussi au lancement de sites marchands. Ces trois dernières années, Petit Bateau, Tape à L'œil, ou encore Okaïdi se sont à leur tour aventurés dans le e-commerce. Les chaines de grande diffusion situées en périphérie comme Gémo ou La Halle aux Vêtements s'en sortent le mieux, avec presque 30% de parts de marché.
Même si les enseignes spécialisées dans la mode enfantine pourraient enregistrer un repli de 3,5% pour 2008, ce secteur a des atouts qui permettent de comprendre son dynamisme. Les évolutions sociologiques jouent en la faveur de ces enseignes, puisqu'aujourd'hui, la question de l'apparence se pose de plus en tôt pour les petites filles comme pour leurs homologues masculins. A l'adolescence, le look permet l'identification à une « tribu », d'où un marché particulièrement fragmenté, mais fructueux : grâce à leur argent de poche, les jeunes ont un véritable pouvoir d'achat entre les mains qui leurs permettent de d'être pleinement des consommateurs. Ils sont même de véritables prescripteurs d'achat, puisque ce sont les plus renseignés sur les nouveautés. Les jeunes cependant sont des consommateurs particulièrement volatiles, n'hésitant pas à passer d'une marque à l'autre.

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 14 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 19 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 21 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 03/02/09 01:00

Les franchises qui recrutent