La mode enfantine sera bio ou pas ?

Dans une France qui fait des enfants, le marché de la mode enfantine ne cesse de croire et d'intéresser les enseignes de franchise qui ont compris tout l'enjeu et les perspectives de ce segment.
Et les chiffres sont là : 834 000 naissances en 2008, un budget annuel dédié à l'habillement allant de 500 euros pas an pour le bébé à 627 euros par an pour la fillette de 7 à 18 ans.
Au cœur de ce marché, de nouveaux segments trouvent leur épingle du jeu et répondent à l'intérêt croissant des parents pour le style vestimentaire de leurs enfants.
Un exemple marquant : les vêtements en coton bio connaissent un véritable boom et semblent répondre aux attentes nombreuses familles françaises.
Heureuses donc sont les enseignes de franchise qui ont pris ce virage. On citera bien sûr Ekyog qui s'est spécialisée sur ce segment mais également une enseigne comme C&A qui a lancé en 2007 une offre de coton bio. Un tournant qui a nécessité 1200 tonnes de coton bio et qui a suscité un véritable engouement de la clientèle (près de 2 millions de vêtements ont été écoulés au cours de l'hiver 22007-2008 !).
L'avenir de la mode enfant se situe donc bien là… à condition que le bio reste beau et baisse de prix, parce que l'exigence des parents quant au look de leurs progénitures est loin de s'amoindrir !

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 11 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 16 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 18 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 19/08/09 02:00

Les franchises qui recrutent