La mode enfantine demeure atomisée

Les chaînes spécialisées totalisent 20 % d'un marché très concurrentiel. Cependant les concentrations prévues ne se font pas.

Entre les supermarchés, les sociétés de vente à distance, les magasins de sport ou les grandes chaînes telles que Zara ou H&M, les enseignes de mode enfantine ont un peu de mal à prendre leur part. L'année 2006 se caractérise comme 2005 par une relative stabilité des positions et à une déflation des prix dans le secteur. Ainsi la Grande diffusion pèse 26,2 % en valeur sur le marché, tandis que les chaînes spécialisées atteignent 19,5 %.

Les spécialistes sont en difficulté. Peu de concentrations, bien qu'annoncées, se réalisent. Dernièrement Natalys a été racheté par Sergent Major et on se souvient de rapprochements non aboutis tels que DPAM (Du pareil au même) et Orchestra ou de la reprise de Jacadi par Okaïdi. Certains ont masqué leur difficulté en créant de nouvelles boutiques tandis que d'autres au contraire ferment leurs points de vente.

Mais tous revoient leur concept et rénovent leurs magasins. Cela porte généralement ses fruits. Orchestra de son côté a tenté de se développer en périphérie des villes et a choisi un concept ludique de magasins avec des aires de jeux. DPAM teste également le pourtour des villes car l'enseigne en franchise note la difficulté de l'accessibilité de la plupart des centres de grandes villes, sans compter le prix des loyers. Certaines chaînes se tournent résolument vers internet notant que si les véadistes avaient connu des difficultés en 2006, VertBaudet et Cyrillus ont réalisé d'excellentes performances.

Vu dans LSA 1 mars - N° 1987

Articles similaires

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 9 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 10 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 20 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Informations clés

  • Crée le: 10/05/07 02:00

Les franchises qui recrutent