La franchise en Allemagne : Les perspectives actuelles et futures

L'association Allemande de la franchise a aujourd'hui 250 membres et existe depuis 30 ans.

Le marché allemand a un grand potentiel pour le développement de la franchise. En effet, des entreprises de renoms s'y sont déjà installées comme Yves Rocher, ERA Expense Reduction Analysts, The Body Shop, Wall Street Institute, Fastway Couriers...

Les franchises sont présentes dans des secteurs d'activité divers et variés : 49% dans les services, 28% dans le commerce, 15% dans la restauration et l'hôtellerie et 8% sont des artisans (Il s'agit d'ailleurs le plus souvent de petites entreprises avec environ 1,9 employés par site).

Malgré les problèmes économiques que l'Allemagne rencontra après la réunification, elle est restée le 3ème plus important marché mondial. Avec plus de 82 million d'habitants, il y a un grand potentiel de développement dans le pays même si les dépenses des consommateurs sont plus basses en ce moment – comme elles le sont dans beaucoup d'autres pays d'Europe. Deux raison principales expliquent cette chute de la consommation : La hausse des prix du pétrole et la hausse du tarif de la TVA mise en place par le gouvernement Allemand en janvier 2007.

Les citoyens Allemands continuent de dépenser leur argent mais les futurs investisseurs ou entrepreneurs sur le marché allemand doivent tenir compte des éléments suivants :
- le public est très bien informé et il y a beaucoup de magasins à prix discounts autours d'eux (les deux principaux étant Aldi et Lidl, qui sont sur le marché depuis des décennies et qui ont créé un client de base qui est constamment à l'affut de nouvelles affaires).
- De plus, si un produit étranger est attirant alors il peut réussir en Allemagne. L'innovation et l'originalité sont très appréciées bien qu'on ne devrait pas oublier que l'Allemagne s'est mise au vert : Le gaspillage des ménages a été limité lors de la création des poubelles de tri sélectif dans les années 70.

Le secteur de la franchise continue de grandir malgré un ralentissement global. Il y a toujours de la place pour les franchises bien structuré qui sont intéressés à exporter leur savoir faire et qui sont préparés à adapter leur mentalité et leur coutumes au pays.

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 3 mois

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 23/03/09 01:00

Les franchises qui recrutent