NICE THING

Mode et prêt à porter femme

Apport personnel minimum : 70000 EUR

Type de contrat : Franchise

La franchise de prêt à porter espagnol s'investit en France

Fondée en 1995 en Espagne, la franchise Nice Thing, spécialiste du prêt à porter féminin, annonce l'ouverture prochaine de deux autres boutiques en France, ce qui portera à 10 le nombre de points de vente.

La franchise Nice Thing en France

Avec 21% du chiffre d'affaire total, la France représente le premier marché à l'export pour cette franchise de prêt à porter féminin qui est entrée dans l'Hexagone en 2008. Dénombrant actuellement 8 boutiques réparties dans les villes d'Angers, Nantes, Bordeaux, Narbonne, Grenoble, Lyon, Issy-Les-Moulineaux et Paris, la franchise Nice Thing envisage l'ouverture de 2 autres boutiques de vêtements, un a Lyon (le 2ème dans la ville) et l'autre à Toulouse. L'enseigne, qui privilégiait la formule de la franchise, déclare vouloir installer des boutiques en propre en ce qui concerne les prochaines ouvertures. 
Ana Camprodon, directrice export de la marque s'explique : «Jusqu'à présent nous avons opté pour la formule de la franchise, mais nos prochaines ouvertures seront des succursales ». Cette nouvelle stratégie de développement sera appliquée lors de l'ouverture de Toulouse prévu pour Avril et celle de Levallois en Juin. Outre ses boutiques en propre et en franchise, les collections de l'enseigne se vendent dans environ 250 détaillants multimarques en France.

Des boutiques au décor vintage

La styliste, Paloma Santaolalla, crée des collections colorées qui semblent être très appréciés par la clientèle française qui s'y prendraient en croyant que la marque est française. « Notre styliste Paloma Santaolalla a toujours adoré la mode française. Il est vrai que les clientes imaginent dans un premier temps que la marque est française, c'est peut-être ce qui explique leur adhésion ».
Les collections de prêt à porter investissent des boutiques qui arborent un décor original vintage. Le mobilier récupérer auprès de brocanteurs, le papier peint aux couleurs et motifs anciens ainsi que les objets de décoration d'autrefois permettent à la clientèle françaises de se plonger dans des souvenirs nostalgiques. A l'inverse de la décoration, les vêtements présentés dans les boutiques Nice Thing reflètent la joie et la bonne humeur à travers des tissus imprimés, colorés et des coupes faciles à porter.

Les collections Nice Thing

Proposant 300 à 350 pièces de vêtements par saison réparties entre 4 lignes différentes, la franchise Nice Thing, qui est adossée au groupe familial Intermalla SL, y ajoute une série d'accessoires allant du foulard au sac en passant par les bijoux et chapeau. A chaque collection, la styliste s'inspire d'un pays, d'une exposition ou d'un simple objet. « Nice Thing habille des femmes très différentes. Si le cœur de cible se situe entre 30 et 45 ans, la mode Nice Thing vise une large palette de femmes ayant envie de se faire plaisir avec des modèles simple et confortable mais qui se distinguent par leur imprimés, leurs couleurs et leur style bien à eux ». L'objectif de cette franchise de prêt à porter, positionnée milieu de gamme, est de fidéliser sa clientèle à travers une collection de vêtements originaux, séduisants et de bonne qualité. Avec un panier moyen de 85€, Nice Thing revendique un chiffre d'affaire annuel pour ses enseignes de 7 500€/m².
L'enseigne étoffe son offre en présentant en 2011 une collection dédiée aux petites filles : Nice Thing Mini. L'enseigne est formelle, elle ne se lancera pas dans le prêt à porter masculin.

Perspectives de développement de cette franchise de prêt à porter féminin

En 10 ans, Nice Thing a su se développer initialement dans son pays d'origine et au Portugal avant de se lancer à l'international en conquérant l'Italie, l'Allemagne et maintenant la France.  L'enseigne peut se targuer de fédérer un réseau de 36 boutiques en Espagne. « En dépit de la crise économique, nous maintenons de belles performances sur nos marchés historiques que sont l'Espagne et le Portugal. Mais nous avons plus que jamais besoin de l'export pour nous développer. Après le succès remporté en France, nous sommes prêts pour partir à la conquête de nouveaux pays, qui viendront s'ajouter aux Royaume-Unis, à la Grèce, au Benelux et à la Scandinavie que nous avons ouverts plus récemment ».
La franchise a de grandes ambitions puisque elle souhaite exporter ses articles outre atlantique : Le Canada, le Mexique et les Etats-Unis sont les pays visés.
Avec 65% de son chiffre d'affaire réalisé hors Espagne, les vêtements dessinés par Paloma Santaolalla se commercialisent au sein de 60 boutiques, 1000 détaillants multimarques et dans de nombreux corners en grands magasins. Depuis 2007, la franchise Nice Thing connait une croissance remarquable avec un chiffre d'affaire en hausse qui atteint 24 millions d'euros en 2012. Elle ne compte pas s'arrêter là puisque qu'elle envisage une progression de ses ventes en France et sur les futurs marchés.
Vu dans le Journal du Textile
Faites aussi connaissance avec d'autres réseaux de franchise de lingerie qui recrutent, notamment grâce aux vidéos sur les franchises de lingerie.

Informations clés

  • Crée le: 22/04/13 02:00

Les franchises qui recrutent