La formation initiale dans un réseau de franchise

La formation permet aux futurs franchisés d'apprendre le métier et de maîtriser toutes les techniques nécessaires à l'application du nouveau concept. Elle permet au franchiseur de connaître ses futurs partenaires et d'évaluer leurs compétences.

Retrouvez dans ce reportage le témoignage de Bernard Levy directeur d'un réseau discount, de Rémi de Balmann, Avocat chez D, M, D avocat, de Philippe Buyens directeur d'un réseau immobilier, de David Chouraqui franchisé Nounou Passion à Marseille, de Henry Cavelan franchiseur Autocréa et de Pascal Chaubet franchisé Aquila RH à Montauban, de Franck-Eric Poulain directeur Développement de la franchise La Mie Câline, et de Christophe Bellet PDG du Cabinet Gagner en Franchise.
Retranscription du reportage vidéo "La formation initiale dans un réseau de franchise"


Bernard Levy : "Il est très difficile aujourd'hui d'avoir un candidat qui a toutes les compétences requises pour être chef d'entreprise. Quand on est commerçant, il y a la relation avec le client mais il faut aussi avoir des connaissances de gestion, comptabilité, publicité, management et commerce bien sûr : Ce sont des compétences qu'il est impossible d'exiger de la part d'un candidat qui démarre."
Rémi de Balmann, avocat expert en franchise : "La formation est à l'évidence une obligation pour le franchiseur puisque franchiser son concept c'est transmettre son savoir faire à des candidats, qui précisément se rapprochent de votre réseau pour se voir conférer un avantage concurrentiel. Et nous pouvons même dire que la franchise a pour vertu de convertir des néophytes sur un secteur déterminé en des professionnels du marché concerné."
Philippe Buyens : "Quand nous parlons de formation, il faut savoir distinguer deux parties : la partie formation initiale et la partie formation continue. Il faut distinguer aussi la partie destinée aux franchisés de celle qui est destinée à leurs équipes."
Rémi de Balmann : "Il appartient précisément aux franchiseurs à la fois d'avoir donné du contenu à cette formation et puis de se ménager la preuve de sa transmission aux candidats franchisés et pour cela il va constituer ce que nous appelons les manuels opératoires ou encore les bibles, autant de termes destinés à exprimer que le franchiseur a, par écrit, consigné les éléments de son savoir faire, éléments qu'il va donc au cours de séances de formation transmettre à ses franchisés.
Nous ne parlons plus ici de candidats à la franchise, ils ont signé le contrat, bien évidemment la formation doit se situer non pas en aval de l'entrée dans le réseau mais après la signature du contrat de franchise et à l'occasion de cette formation initiale, le savoir faire va être transmis aux franchisés."
Philippe Buyens : "Sur la partie formation initiale, nous ne partons pas du besoin de nos candidats parce que nos candidats sont tous différents. Nous partons du métier, de ses contraintes, de ses obligations juridiques notamment, et puis du savoir faire spécifique du franchiseur. Donc là, il y a un programme qui est unique qui peut évoluer avec le temps car parfois la législation évolue.
Nous ne sommes pas là pour dispenser des formations qui sont intellectuellement très intéressantes mais inapplicables sur le terrain, c'est du savoir faire très précis qui leur sera très utile pour démarrer, très pragmatique et très concret."
David Chouraqui : " Cette formation est basée aussi bien sur les techniques commerciales, que sur tout ce qui est administratif, conception des dossiers... pour avoir les agréments d'ouvertures ou assistance dans la recherche de locaux. Ceci est important pour un franchisé de se sentir épaulé et aidé par quelqu'un qui a de l'expérience et dont c'est le métier depuis plusieurs années."
Henry Cavelan : "Déjà nous allons le conseiller dans la structure de son entreprise parce qu'un franchisé qui crée sa société ne va pas forcément savoir quel type de société créer, une SARL, une SA... Donc nous allons l'orienter au niveau des démarches administratives."
Frank-Erik Poulain de la Mie Câline : "Quand nous ouvrons, il faut que le franchisé soit prêt, et c'est pour cette raison que nous ne lui proposons des magasins qu'à partir du moment où nous avons validé tous leurs acquis professionnels, nous ne le ferons pas avant et c'est la même chose pour les salariés.Si vous rentrez dans un magasin et que vous avez des salariés qui ne peuvent vous renseigner sur les formules, sur tout ce qui est argumentaire produit, nous allons rater quelque chose. C'est aussi par rapport à cela que nous allons investir dans cette formation."
Christophe Bellet : "Certaines enseignes peuvent aller jusqu'à 20 et 25 semaines de formation initiale, là nous sommes vraiment sur les extrêmes ! Une bonne moyenne est de 10 à 12 semaines de formation initiale mais ça je dirais plus vers des franchisés, si vous rentrez dans une enseigne où il y a seulement 1 semaine ou 10 jours de formation alors interrogez-vous sur le réel savoir faire du franchiseur ! Si ce franchiseur arrive à dispenser son savoir faire seulement en 10 jours, moi je suis dubitatif sur ses réelles qualités de franchiseur."

Informations clés

  • Crée le: 12/07/15 11:24

Les franchises qui recrutent