La fiscalité des comptes courants d'associés


Les intérêts versés aux associés sont en principe déductibles des bénéfices de l'entreprise.



Règlementation


Cette déduction est cependant limitée en fonction d'un taux d'intérêt maximal fixé par l'administration selon la date de clôture de l'exercice. Pour le premier trimestre 2007, ces intérêts sont déductibles dans les limites suivantes : pour l'exercice clos le 31 décembre 2006 4,48 %, pour celui clos le 31 janvier 2007 4,54 % et pour l'exercice clos le 28 février 2007 4,60 %.

Deux autres conditions doivent être remplies pour déduire les intérêts des comptes courants d'associés, le capital de la société versant ces intérêts doit être intégralement libéré. De plus les sociétés soumises à l'impôt sur les sociétés ne peuvent déduire les intérêts des comptes courants des associés dirigeants ou majoritaires que sur une fraction calculée sur une somme représentant au plus 1,5 fois le montant du capital social.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 3 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 5 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 24/05/07 02:00

Les franchises qui recrutent