La fin de l'aventure pour Système U et Telemarket

Il y a deux ans, Système U rachetait le site d'e-commerce Telemarket afin de se développer à Paris et en Ile-de-France. L'entreprise de distribution alimentaire comptait sur le rachat de cette société pionnière du commerce en ligne pour accroître ses positions à Paris. Une expérience malheureuse pour le groupement d'indépendants qui doit aujourd'hui arrêter net l'expérience avec une enseigne mise en redressement judiciaire.

Le site d'e-commerce Telemarket en redressement judiciaire

Le 30 avril dernier, la décision du tribunal de commerce de Bobigny de mettre l'entreprise Telemarket en redressement judiciaire a sonné le glas de l'aventure pour U-Telemarket. Le site d'e-commerce a deux mois pour éviter la liquidation avec des pertes estimées à 5 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 37 millions d'euros en 2012. Les pertes en 2012 ajoutées au coût d'acquisition dépasseraient alors les 10 millions d'euros.

L'échec de la livraison à domicile pour Système U

On se demande pourquoi Système U s'est lancée dans l'aventure avec une entreprise qui n'a jamais gagné d'argent depuis sa création en 1998 et son système de commandes par téléphone, puis Minitel, puis Internet (avec un nombre de clients et un chiffre d'affaires toujours insuffisants pour assurer la rentabilité de l'enseigne*). Pourquoi le réseau de distribution a-t-il fait le pari de la livraison à domicile alors qu'on parlait déjà du boum du drive ? Pour pénétrer le marché parisien, le groupement de distribution alimentaire - cinquième propriétaire de Telemarket -, va donc devoir trouver une nouvelle alternative. A suivre.

Lisez aussi Le drive, moteur de croissance pour la grande distribution



* Quelques chiffres sur l'histoire compliquée de Telemarket
- 1983 : Création de Telemarket, pionnier du commerce alimentaire à distance, premier service qui permet de se faire livrer ses courses alimentaires à domicile avec un système de commandes par téléphone puis par Minitel.
- 1989 : Telemarket devient une filiale du groupe Galeries Lafayette.
- 1998 : Lancement de Telemarket sur Internet. Innovation qui fait de l'enseigne le premier cybermarché de France.
- 2004 : Telemarket enregistre près de 40 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour 40 000 clients environ, des chiffres néanmoins insuffisants pour assurer la rentabilité de l'enseigne.
- 2005 : Telemarket est repris par Roland Coutas, fondateur et ancien dirigeant du site de voyages en ligne travelprice et Olivier Le Gargean.
- 2007 : L'enseigne se fait remarque avec sa campagne de publicité « La queue ça va 5 minutes » ou « Des queues j'en ai assez vu », « Marre de se taper des queues ».
- 2007 : Après la région parisienne, Telemarket développe son périmètre de livraisons en signant un accord avec Chronopost et commence alors à desservir les grandes villes de province.
- 2009 : Telemarket s'adosse à la centrale d'achats de Casino, après un partenariat avec Monoprix.
- 2011 : Telemarket est rachetée par Système U et prend le nouveau nom de U-Telemarket.
- 30 avril 2013 : U-Telemarket est placé en redressement judiciaire.

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 18 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 22 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 24 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 03/06/13 02:00

Les franchises qui recrutent