La dépendance augmente, les franchises de services à la personne en bénéficieront

La Sécurité Sociale française couvre quatre risques depuis sa création en 1945 : la maladie, les accidents du travail, les maladies professionnelles et la vieillesse. La perte d'autonomie serait à l'étude. L'UNAPL a présenté ses pistes de réflexion quant au financement de ce cinquième risque. La question de la dépendance touche en effet aujourd'hui de nombreuses familles.
Or d'ici 2015 le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans passera de 1,3 millions à 2 millions, il faut donc s'attendre à une croissance d'environ 1,5 % par an du nombre de personnes dépendantes d'ici à 2040.
La création du cinquième risque aurait pour objectif de prendre en charge la perte d'autonomie, de permettre en particulier le maintien au domicile ou l'admission dans des établissements spécialisés.
Les franchises de services à la personne vont probabllement en profiter.
Dominique Deslandes

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - un mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 3 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - 3 mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 10/10/08 02:00

Les franchises qui recrutent