La chambre évolue vers la suite parentale

Traditionnellement la chambre à coucher était dominante dans le meublant de l'habitat. Elle accuse un recul important depuis plusieurs années. Aujourd'hui elle évolue et se modernise.
En valeur la chambre a perdu et marque un recul de 7,8 points entre 1994 et 2006, tous circuits de distribution confondus. Plusieurs facteurs se sont associés pour arriver à cette situation. Dans les années 1970 à 1990, les chambres à coucher avaient une certaine valeur patrimoniale en bois massif et devait durer toute une vie. Leur taux de renouvellement est faible. Aussi, l'offre diminuant, le consommateur ne s'est plus intéressé au produit. 
La concurrence est venue de la literie qui a grignoté des parts sur le meublant de la chambre. Elle réalise en 2007 une progression de 8,8 %. Mais un frémissement s'opère du côté de la chambre à coucher. En effet sa surface diminue et les meubles traditionnels n'y ont plus leur place.
Désormais les achats liés à la chambre se déstructurent, l'armoire recule, ainsi que la commode. Un changement s'opère au profit de la suite parentale composée d'une petite chambre et d'une solution rangement qui peut être en dehors de la pièce, s'y ajoute une petite salle de bains. Cette suite parentale ne répond plus au seul besoin de dormir et de ranger, mais aussi à celui de s'isoler pour regarder la télé, se détendre ou même travailler... De ce fait on assiste à une forte modernisation, avec des lignes sobres et droites. Les styles ethniques et zen y prennent une place importante. L'aspect bambou a beaucoup de succès.
Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 16 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 20 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 22 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 18/03/08 01:00

Les franchises qui recrutent