La baisse des charges sur le Smic : un atout pour les TPE ?

A partir du 1er juillet 2007 les employeurs de moins de 20 salariés n'auront plus de cotisations de Sécurité sociale sur les salaires payés au Smic.

Un allègement progressif sera appliqué pour ceux correspondant allant de 1 à 1,6 fois le salaire minimum.

Les très petites entreprises sont donc privilégiées par le gouvernement Villepin. Normal : elles sont près de 2 500 000 en France et produisent 28 % de la richesse et font travailler 30 % des salariés. Et surtout elles créent de l'emploi.

L'allègement de charges ainsi prévu à leur bénéfice concerne l'assurance maladie, vieillesse et les allocations familiales. Ne subsistent donc que celles liées à l'assurance chômage, aux retraites complémentaires et aux accidents du travail.

Concrètement cette mesure change peu la vie des TPE compte tenu des allégements dits " Fillon " sur les bas salaires, en effet les employeurs n'acquittent déjà plus que 21 % de cotisations patronales de Sécurité sociale sur le Smic. On s'interroge sur la pérennité de telles mesures qui sur le terrain favorisent le maintien des salaires au niveau du Smic... On appelle ça une trappe à bas salaires. De plus cette mesure risque de creuser l'écart entre les TPE dénommées souris et les gazelles, les entreprises de 20 à 250 salariés qui n'y ont pas droit, de même pour l'accès au CNE (Contrat Nouvelle Embauche) lui-aussi réservé aux moins de 20...

Dominique Deslandes

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 6 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 8 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 17/01/07 01:00

Les franchises qui recrutent