La baisse de la TVA dans la restauration : à chacun sa formule

Entrée en vigueur le 1er juillet, la TVA dans la restauration passée de 19,6% à 5,5% doit permettre de faire baisser les prix sur une sélection de produits parmi les plus consommés (hors alcool qui reste à 19,6%). Un macaron bleu signale les restaurants qui s'engagent à baisser de 11,8% le prix d'au moins sept de leurs plats ou boissons.

Compte tenu du caractère de volontariat de l'application, les répercussions sont diverses en fonction du type de restaurants, de sa situation géographique et de la volonté de jouer le jeu ou pas.

Quelques précisions

Un restaurant de bord de mer qui n'a pas forcément une clientèle fidèle baissera ses prix sur le coca ou le café mais pas ses plats pour lesquels le client est entré. Des restaurateurs de centre ville qui ont leurs habitués seront plus enclins à montrer leur participation pour garder leur clientèle et afficheront des baisses sur les plats les plus demandés
L'affichage n'est pas toujours très explicite et chacun y va de sa communication personnelle.
Les grandes chaînes en font une communication marketing tandis que les petites structures qui pratiquaient des prix plancher n'ont pas baissé beaucoup de prix mais font un effort sur un plat ou un menu type.
Une chose est sûre, les diminutions sont très variables d'un établissement à l'autre et les comparaisons très difficiles. Certains baissent beaucoup leurs boissons et peu leurs plats, d'autres baissent tout un peu. Comment s'y retrouver quand on est client ?
Les baisses semblent-elles vraiment significatives ? quand un café passe de 1,50 euros à 1,40 euros et une formule de 17 à 15 euros.

Il faudra attendre la fin de la saison estivale pour faire un premier bilan, sachant que la baisse des prix ne représente qu'une partie des engagements pris par les restaurateurs. L'autre est d'embaucher 40 000 personnes dans les prochaines années et d'augmenter les salaires.


Découvrez les réseaux qui recrutent et franchisent dans le secteur de la restauration

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 10 heures

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 3 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 16/08/09 02:00

Les franchises qui recrutent