LA MIE CALINE

Boulangerie, pâtisserie, traiteur Restauration rapide, fast food Sandwicherie et Kebab Spécial franchise couple

Apport personnel minimum : 60000 EUR

Type de contrat : franchise

Interviews de franchisés du réseau de terminal de cuisson

Le réseau La Mie Câline, enseigne de terminal de cuisson, donne la parole à deux franchisés du réseau.
Fabien Pansa et sa femme Maria sont franchisés La Mie Câline à Douai (59) depuis mars 2009. Retour sur leur parcours, 3 ans après l'ouverture de leur point de vente.
Quel souvenir as-tu du tout premier échange téléphonique avec La Mie Câline ?
Fabien Pansa: "J'ai le souvenir d'un échange convivial, accueillant et en toute transparence. On nous a présenté les procédures concernant la phase de recrutement."
Ensuite, quelles ont été les différentes étapes ?
Fabien Pansa : "Nous avons débuté avec une approche découverte au sein d'un magasin proche de chez nous afin d'appréhender au mieux le métier La Mie Câline. Cette phase a été suivie d'un rendez-vous à Paris afin d'établir un contact plus précis avec le recruteur. Nous avons beaucoup échangé sur nos impressions en magasin."
Ce premier rendez-vous a t-il été déterminant ?
Fabien Pansa : "Il nous a conforté dans l'idée que La Mie Câline était une bonne franchise, avec un réel échange en toute transparence mettant en avant un vrai partenariat réfléchi. Je me souviens d'avoir échangé sur nos différentes expériences professionnelles. Ce rendez-vous était aussi axé sur notre couple afin de déterminer nos souhaits et nos envies par rapport à la franchise."
Un second rendez-vous a été programmé. Comment celui-ci s'est-il déroulé ?
Fabien Pansa : "Après une période de réflexion et de recherches complémentaires, notre second rendez-vous s'est passé directement au siège de l'enseigne. Nous avons rencontré les différents acteurs principaux. Sept de mémoire ! Nous avons pu mettre en avant notre volonté d'intégrer l'enseigne. Les échanges portaient sur des sujets personnels ou professionnels. Un test, je suppose, pour mesurer notre motivation et notre degré d'implication aux yeux de l'enseigne. Ces rencontres ont accentuées notre souhait d'intégrer le réseau !"
Des échanges nombreux ! Te souviens-tu des questions posées ?
Fabien Pansa : "De mémoire : pourquoi la franchise et surtout La Mie Câline ? ; quelles étaient nos motivations ? ; Quels cursus professionnels ? ; Comment nous appréhendions le management ?..."
Comment as-tu vécu des différentes étapes ?
Fabien Pansa : "Aujourd'hui, je dirais sereinement car les étapes nous avaient été dépeintes par le recruteur. Il se voyait rassurant et très présent dans notre suivi. A l'époque, nous avions conscience que les places ne seraient pas données à tout le monde, la motivation était encore plus grande !"
Pourquoi avoir choisi l'enseigne La Mie Câline ?
Fabien Pansa : "Je résumerais en trois points : la ntoriété de l'enseigne, l'ambiance sympathique à dimension humaine et la qualité des produits offerte aux clients."
Stéphane Lelorain (Franchisé de Chaumont) - Le 13 août 2012
Stéphane Lelorain et Lynda Maus sont franchisés La Mie Câline à Chaumont depuis mars 2011. Stéphane a travaillé dans de nombreuses enseignes de terminaux de cuisson avant d'intégrer La Mie Câline de Cosne sur Loire, où il était croissantier polyvalent pendant 7 ans. De son côté, Lynda Maus a travaillé 10 ans en grande distribution. Stéphane revient sur son ressenti sur la phase de recrutement.
Après l'envoi de votre candidature écrite, quel échange as-tu eu avec l'enseigne ?
Stéphane Lelorain : "Le premier échange téléphonique ne reste pas un très bon souvenir. Avec du recul, je pense que cet appel était un test ! A cette époque, je n'avais pas d'apport personnel. Il a été très dur de convaincre mais nous nous sommes donnés rendez-vous un an plus tard. Je pense que ce premier entretien téléphonique permet au recruteur de faire une première sélection. Je ne me suis pas démonté et je pense qu'il l'a senti. Cet entretien a fait naître plein de doutes mais j'étais rassuré sur mes motivations."
Un an après, que s'est-il passé ?
Stéphane Lelorain : "Pour nous, la première étape était de réunir l'apport nécessaire. Nous avons tenu notre engagement et un an après nous relancions le recruteur. Un premier entretien approfondi a eu lieu. Nous nous sommes sentis à l'aise et en confiance. Les étapes suivantes étaient de rencontrer des personnes du siège pour une journée marathon !!"
Votre projet validé, comment s'est déroulé ce second rendez-vous ?
Stéphane Lelorain : "Nous avons rencontré Mme Barreteau, David Giraudeau, le service juridique et d'autres personnes. J'ai apprécié ces rencontres. Tous les dirigeants rencontrés étaient des hommes de terrain. Tous avaient à un moment donné de leur vie travaillé en magasin. C'est rassurant de savoir que la tête de réseau connait très bien dans quoi nous nous engageons. Cela crée tout de suite un lien "affectif", c'est la source de ce fameux esprit familial "La Mie Câline"."
Aujourd'hui avec un peu de recul, comment as-tu vécu ces moments ?
Stéphane Lelorain : "Ce sont toujours des moments de stress, car même si l'on croit en soi et son projet, il y a toujours une part de doute qui plane. Vais-je convaincre ? Vais-je savoir montrer ma motivation ? Finalement, tout le monde est assez simple et les personnes rencontrées vous mettent toujours à l'aise en restant très professionnel. Lynda et moi étions très épuisés après une telle journée marathon. Vous passez quand même un entretien professionnel de 8h !! Mais cela reste un très bon souvenir."
Ta vision de l'enseigne a-t-elle changé durant toutes ses étapes ?
Stéphane Lelorain : "Elle a évolué dans le sens où nous avons été rassurés. Notre projet a été validé, ouf ! A partir de là, nous avons senti que La Mie Câline jouait pleinement son rôle de franchiseur et que nous ne serions jamais seuls. C'est rassurant quand on se lance dans un projet de cette envergure de savoir que son franchiseur est là pour vous épauler. Chose qui se confirme encore aujourd'hui, plus d'un an après notre ouverture."
Pourquoi as-tu choisi de rejoindre l'enseigne La Mie Câline ?
Stéphane Lelorain : "Je voulais depuis plusieurs années passer de l'autre côté de l'entreprise. J'avais une grande expérience des terminaux de cuisson. Mon intégration à La Mie Câline en tant que croissantier m'a conduit à me dire "C'est ici que je veux réaliser mon projet". J'ai rencontré plusieurs franchisés et ils m'ont donné envie de les rejoindre. Certes, ce n'est pas de tout repos mais le jeu en vaut la chandelle ! Aujourd'hui, je m'épanouis dans mes fonctions et je suis ravi de faire partie du réseau La Mie Câline !"
Interviews réalisées par le réseau de terminal de cuisson la Mie Câline

Les derniers articles LA MIE CALINE

La Mie Câline : reprises à Draguignan et Saumur

par HK - 4 heures

La Mie Câline offre plusieurs opportunités de reprises au sein de son réseau. Opportunités qui sont disponibles dans notre rubrique Petites Annonces. L’enseigne annonce la reprise de ses magasins de Draguignan et Saumur.

Les opportunités de création de terminaux de cuisson La Mie Câline

par HK - 12 jours

La franchise La Mie Câline recherche activement de nouveaux franchisés pour intégrer son réseau dans diverses régions françaises. Par ici les opportunités de création…

La Mie Câline ouvre un nouveau terminal de cuisson à Soissons

par HK - 14 jours

Un nouveau terminal de cuisson La Mie Câline a ouvert ses portes, mardi 22 novembre, à Soissons. Il s’agit du 2ème magasin de l’enseigne dans la ville.

Informations clés

  • Crée le: 30/08/12 02:00

Les franchises qui recrutent