TunisMed Franchise

Salon Franchise & Entreprise

Activité(s) : Organisation et promotion de Salons

Interview Franchise de Mr Mounir Mouakhar, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Tunis

Mounir Mouakhar, président de la CCI de Tunis et initiateur du salon Tunismed Franchise
Nous avons eu l'occasion d'interviewer M. Mounir Mouakhar, Président  de la CCI de Tunis, au cours de la journée de formation gratuite pour futur franchisé, organisée par AC Franchise Tunisie et le CLDP émanant du gouvernement américain, avec le soutien de la CCI de Tunis et de l'Association Tunisienne de la Franchise et qui s'est déroulée à l’hôtel Concorde à Tunis le 27 septembre 2016. M. Mouakhar nous a parlé de l'évolution de la franchise en Tunisie, de ses avantages et des points à améliorer.

AC Franchise : Qu’est-ce qui a changé en Tunisie depuis le premier salon ? Où en est la franchise aujourd’hui ? 

Mounir Mouakhar : “ En Tunisie, ce qui a changé c'est la perception du secteur de la franchise. Cette forme de commerce en réseau était peu ou pas connue, mais depuis quelques années le secteur s'est développé. Il y a également une prise de conscience des tunisiens et des pouvoirs publics des avantages de la franchise et de son rôle dans la création d’emplois dans la modernisation du secteur et dans la réalisation de nouveaux projets qui ont toutes les chances d'aboutir. 

Depuis  la  première  édition  du Salon Tunis-Med Franchise, les  concernés  ont  commencé à prendre connaissance de la capacité de travailler à partir de ce concept afin de le rendre plus efficace et  apte à s’exporter vu que l’économie  tunisienne jouit d’une capacité à  s’exporter et pour développer la franchise aussi bien au  niveau  national qu’international. En effet,  les candidats  sont  pour la plupart  des industriels, des commerçants, des distributeurs, des  jeunes promoteurs, etc. sachant  que  trois banques tunisiennes à savoir Amen Bank, Attijari Bank  et l’ATB sont  prêtes à financer des projets de Franchise. Je pense qu’il  est important de revoir la loi actuelle et de façonner une loi spécifique à la franchise. Il faut dire que la Chambre de Commerce et d'Industrie de Tunis a été précurseur dans ce domaine puisque nous avons organisé le premier salon en 2009 tout de suite après la promulgation de la loi de 2009 sur la modernisation du commerce."
Le salon Tunismed Franchise en est à sa 6ème édition
A ce  titre,  la    6ème  édition  du  Salon Tunis-Med Franchise,  qui  se tiendra les  7 et 8  Décembre  2016  sous le slogan « La Franchise : Ton prochain Patron, c’est Toi ! », sera  une  occasion  pour  offrir aux franchiseurs et aux  futurs  franchisés  une  opportunité  de  se  positionner  davantage   dans  le  monde  des  enseignes  et des marques  et de  découvrir  les  nouveautés  de  ce  modèle.

Pour ce qui  est  de  l’impact de ce  Salon sur la création de nouveaux projets, il est évident qu’il y a eu de nouvelles  franchises  et  qu’il  y en aura  d’autres  dans  le  futur car il s’agit  d’investir  dans  un  créneau porteur. A titre  d’exemple la franchise IKIT qui est spécialisée dans la vente en  gros de  meubles  de  cuisine  et quincaillerie  de  meubles, créée  en  2013, a actuellement  des franchises  sur le Grand Tunis, Bizerte, Médenine, Djerba. Elle vise  prochainement l’implantation d’au  moins  une  dizaine de magasins IKIT un peu  partout (Cap-Bon, Sousse, Sfax, Gafsa…).”
Faut-il faire évoluer la loi tunisienne sur la franchise ?
AC.F : Et côté réglementation ? 
M.M : “ La réglementation est toujours la même, il n'y a pas eu de changement notable mais nous avons remarqué un raccourcissement des délais de traitements et une plus grande réactivité auprès des pouvoirs publics pour donner les accords nécessaires pour les secteurs qui ne sont pas libres à la franchise. Les autorisations sont livrées dans des délais plus rapides. Quant à la législation, nous espérons bien entendu qu’il y ait une future évolution importante de cette législation, ce qui permettra une plus grande liberté et d’informer  - comme nous avons déjà fait pour le Code des investissements - sur les secteurs qui ne sont pas autorisés en matière de franchise. Pour tous les autres secteurs, les entrepreneurs vont pouvoir réaliser leurs projets et ne pas rester tributaires de délais relativement longs pour l'obtention des autorisations.”
AC. F : Combien d’éditions du salon se sont déroulées ? 
M.M : “ Nous sommes à notre 6ème édition cette année. 5 éditions   du  Salon  se  sont  déroulées jusqu’à aujourd’hui,  à  savoir : 
1ère   édition : en 2009  sous  le  slogan  La  Franchise : «  Un  Concept  gagnant-gagnant »
2ème édition : en 2010  sous  le  slogan : « Unis  pour  relever  les  défis  de  l’emploi »
3ème édition : en 2011  sous  le slogan : « A model  for  Success »
4ème édition : en 2013  sous  le  thème : « Franchising : a  bright  future »
5ème édition : en 2015  sous  le  thème : «  Franchising : a  bright  future »

La CCIT est à l'origine du salon Tunismed Franchise
AC.F : La franchise est-elle une menace étrangère ou une chance pour la Tunisie ? 
M.M : “ Non, la  franchise   ne  constitue  pas   une  menace, bien  au  contraire,  elle  a un vrai impact  sur l’emploi, c’est un complément à ce qui existe déjà et  c’est  plutôt  un  facteur  de  dynamisme  via  le  transfert  d’un  savoir-faire  et  d’une  technologie aussi  bien  sur  le  plan  régional  - en  développant  le  potentiel  économique  de  chaque  région  et  en créant  de  nouveaux  métiers - que sur le plan  international , en matérialisent  par  l’établissement  de  liens  avec  les   réseaux  de  franchise de renommée.

La franchise n'est pas un secteur qui vient se greffer à un autre mais c’est  plutôt deux secteurs complémentaires. Une franchise ne peut pas se substituer à un commerce existant mais elle  peut être un complément à ce qui existe déjà !”
Le Franchise Business Club Tunisie a été créé par ac-franchise.com Tunisie l'un des deux principaux moyens de trouver des franchisés avec le salon Tunismed Franchise. Le Franchise Business Club et AC Franchise sont partenaires du salon TunisMed Franchise et organisent des transferts de savoir-faire et d'expérience avec les professionnels de la franchise en Tunisie avec l'appui du CLDP émanant du gouvernement américain et en partenariat avec la CCI de Tunis et l'Association Tunisienne de la Franchise.
AC. F : Quels sont vos conseils pour un franchisé ? Pour un franchiseur ?
M.M : “ Je conseille aux futurs franchisés de bien choisir leur franchiseur, de bien se renseigner avant de s'engager et de signer leur contrat de franchise. Futurs franchiseurs et futurs franchisés peuvent faire appel à des experts en franchise (avocats, conseillers juridiques, consultants, comptables, banquiers…) afin de comprendre tous les aspects du secteur et éviter tout malentendu particulièrement au niveau du contrat de franchise qui comporte certaines clauses qu'il faut maîtriser. Il y a des avocats spécialisés en Tunisie pour assister les porteurs de projets et répondre à leurs interrogations comme par exemple pour savoir si le fonds de commerce en franchise appartient au franchiseur ou franchisé. Il y a des aspects juridiques et contractuels qu'il faut mettre au clair dès le début entre le franchiseur et le franchisé.

Il est important pour le franchiseur d'avoir un franchisé qui répond parfaitement au profil requis dans l'intérêt de la réputation de la marque mais il est aussi important pour le franchisé de choisir la bonne enseigne et de travailler à développer la notoriété de cette dernière. J’invite  par  ailleurs  les  franchiseurs  à  communiquer   aux  franchisés  un  savoir-faire  réel et  un transfert  de  technologie  qui  englobe une  assistance et une formation  adéquates.”

AC.F : Qu’attendez-vous éventuellement du gouvernement, des banques, d’autres acteurs ?
M.M : “ Je souhaite que  le gouvernement  participe  à  la  promotion  de  la franchise    par   la  promulgation d’une  réglementation  qui  rejoint  leurs  aspirations   et  qui  leur  confère  plus  de  latitude au  niveau  des secteurs ,  les  banques  sont  appelées  à  accorder  plus  de  facilités  aux  jeunes  promoteurs  et  à  leur accorder  plus  d’avantages  sur  le  plan  du  financement  propre  du  projet. Les  chambres  de  commerce et d’industrie  doivent  également  jouer  leur  rôle  dans  l’encadrement  des  franchisés  à  travers  le  conseil, la formation, etc. Last  but  not  least, l’Association  Tunisienne  de  la  Franchise  doit   jouer  pleinement  son  rôle dans  cette  action.”

Les derniers articles TunisMed Franchise

Interview de Jean Samper pour Entreprises Magazine en Tunisie

par Sonia Tajouri - 3 ans

Interview de Jean Samper, Fondateur de ac-franchise.com réalisée par Nabil Allani pour Entreprises Magazine, périodique tunisien. ...

Interview avec le Président de la CCI de Tunis, Mr Mounir Mouakhar

par nc - 5 ans

AC Franchise pu s'entretenir avec Monsieur Mounir Mouakhar, Président de la CCI de TUNIS. Mr Mounir Mouakhar, Président de la CCI de Tunis ...

Informations clés

  • Crée le: 10/10/16 07:07

Les franchises qui recrutent