BEBE FUTE

Mode enfant et puériculture

Apport personnel minimum : 20000 EUR

Type de contrat : franchise

Interview de Nicolas Duault, franchisé BEBE FUTE à Vannes

AC Franchise : Pourquoi avez-vous décidé d'adhérer au réseau BEBE FUTE?
Nicolas Duault : Je souhaitais me lancer dans le dépôt vente pour enfants ; mais je ne souhaitais pas être seul car m'étant renseigné sur le secteur, je savais qu'il était difficile d'obtenir des stocks réguliers…alors qu'en appartenant à un réseau je pouvais bénéficier des partenariats avec divers fournisseurs et ainsi des tarifs préférentiels.
Je me suis donc renseigné sur les 2 réseaux existants : j'ai contacté des franchisés du premier réseau qui n'étaient pas très satisfaits alors que pour Bébé Futé l'approche fut plus positive : j'ai adhéré tout de suite à la mentalité des franchiseurs et cela me plaisait de participer à un réseau qui était en train de grandir.
Aujourd'hui cela fait donc 2 et demi que je suis franchisé.
ACF : Comment se distingue Bébé Futé par rapport à la concurrence ?
ND : Le premier axe de distinction est la notion de tarif : comme nous proposons du neuf (en déstockage) mais aussi de l'occasion, nos prix sont attractifs tout en gardant une très bonne qualité de produit puisque la politique de Bébé Futé est que nous devons reprendre du matériel d'occasion qu'en très bon état.
Ensuite, notre deuxième force est notre offre produit mais aussi de service : nous offrons à nos clients une notion de service en plus de la vente…lorsqu'un client recherche un produit particulier, nous le recherchons pour lui et nous l'appelons quand nous avons trouvé.
ACF : Quelle est la principale difficulté que vous avez du surmonter pour créer votre affaire ?
ND : Le plus difficile a été de prouver notre sérieux à la clientèle. En effet, dans le cadre de la revente de matériel d'occasion, il faut prouver que le matériel est en bon état surtout quand cela touche à la sécurité de l'enfant (ex : siège auto). Il a donc fallu gagner la confiance des gens pour faire notre place sur le marché.
ACF : Que vous a apporté l'appartenance au réseau Bébé Futé ?
ND : D'une part, Bébé Futé dispose de sa propre centrale d'achat ce qui permet d'obtenir des tarifs intéressants sans devoir commander de grosses quantités et de plus cela permet d'avoir une offre produit de qualité. En effet, le réseau est très à l'écoute de ses franchisés et lorsqu'un franchisé souhaite avoir un produit non référencé la centrale d'achat contacte les autres franchisés afin de voir s'il y a un intérêt à référencer le produit... ; ainsi l'offre produit évolue en fonction des besoins.
D'autre part, le réseau est un relais au niveau national pour la publicité notamment, puisque Bébé Futé participe par exemple à divers salons.
Bébé Futé, c'est une enseigne jeune et réactive ce qui est intéressant pour les franchisés.
ACF : Comment se porte votre activité?
ND : Le marché du bébé stagne depuis l'année dernière, nous n'avons pas donc connu une augmentation de CA exceptionnelle, même si 6 mois après notre ouverture notre concurrent direct a fermé.
Nous avons développé beaucoup notre notoriété, aujourd'hui mon dépôt vente est connu et on parle de moi. Le bouche à oreille m'a permis de me construire une belle image. En effet je suis très strict sur la qualité et l'état des produits que je vends. Le client doit avoir le doute s'il s'agit du neuf ou de l'occasion.
ACF : Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu'un qui veut devenir franchisé dans votre métier ?
ND : Je pense que la principale qualité est qu'il faut être « malin », il faut savoir chercher, faire les petites annonces pour trouver du matériel et il ne faut pas oublier qu'on reste dans une activité de « troc ». Par ailleurs, il faut être curieux car il faut s'intéresser aux produits qu'on vend afin de pouvoir les vendre en créant des contacts de confiance avec les parents.
ACF : En conclusion, êtes vous satisfait d'être franchisé Bébé Futé ?
ND : Oui et si c'était à refaire, je le referai ! Mais je pense que je prendrais plus le temps avant d'ouvrir mon dépôt vente afin de proposer, dès l'ouverture, une offre plus large d'occasion (et pas seulement du neuf) pour éviter une déception des clients les premiers jours.

Les derniers articles BEBE FUTE

Interview de Lionel Massebeuf, Directeur du développement national de Bébé Futé

par - plus de 9 ans

AC Franchise : Le concept de Bébé Futé repose sur le système du dépôt-vente. Quelles sont les caractéristiques et avantages de ce système? ...

Un réseau en progression

par Marie Flodrops - presque 10 ans

Bébé Futé est un réseau de franchise qui propose un concept associant la vente de matériel de puériculture neuf et d'occasion. En 2006, le ré...

Informations clés

  • Crée le: 21/08/07 02:00

Les franchises qui recrutent