BOIS ET CHIFFONS

Meuble, literie, luminaire

Apport personnel minimum : 120000 EUR

Type de contrat : licence de marque

Interview de M. Vivier, franchisé

AC Franchise : Comment êtes-vous devenu franchisé Bois & Chiffons ?

Mathieu Vivier : Mon épouse et moi même souhaitions ouvrir un magasin dans le domaine de la décoration. Nous connaissions l'enseigne Bois & Chiffons et avons saisi l'opportunité de reprendre le magasin de Reims en Champagne.
L'enseigne Bois & Chiffons nous a séduits par son originalité et la force de son concept qui propose un fort pouvoir d'attraction et de sympathie de la part de nos clients.
Notre projet a donc débuté en février/mars 2006 et nous avons ouvert en juillet 2006, sans difficulté particulière.

ACF : Comment pensez-vous que les clients perçoivent l'enseigne ?

MV : Les clients sont séduits par notre magasin, aussi bien dans notre partie boutique que dans nos ambiances théâtralisées. Nos clients aiment être surpris et certains viennent jusqu'à 4 fois par mois dans notre magasin…c'est donc à nous de faire évoluer nos ambiances régulièrement afin de faire rêver nos clients et de favoriser l'achat coup de coeœur. D'autre part, nous bénéficions de l'effet du bouche à oreille qui se révèle extrêmement important.

ACF : Pour vous en temps que franchisé, quels sont les atouts de l'appartenance au réseau Bois & Chiffons ?

MV : Tout d'abord le nom de l'enseigne qui suscite l'intérêt, tout comme la devanture des nos magasins, où le merchandising est bien étudié. Ensuite, nous bénéficions de la centrale d'achat qui nous permet d'avoir des prix négociés sur des collections très souvent exclusives ! Enfin, de nombreux outils sont à notre disposition, que ce soit pour la communication, la formation de nos équipes ou la gestion des stocks. L'objectif du franchiseur est de nous faciliter certaines taches pour que nous puissions nous occuper de nos clients plus sereinement.

ACF : Quel bilan pouvez-vous tirer de cette première année d'activité ?

MV : Un bilan très positif ! En effet, les chiffres sont là, nous avons envie de poursuivre cette aventure en nous développant davantage. On sent que la demande est là et qu'il y a un potentiel à exploiter. Nous sommes satisfaits, la seule difficulté est de se constituer une équipe de vente solide, composée de gens accrocheurs, capables de se battre pour le chiffre.

ACF : Comment sont les relations avec le franchiseur ?

MV : Nous avons réellement le sentiment d'être accompagné dans notre activité dans un objectif de réussite. Toute l'équipe est disponible dès qu'on a une question ou besoin d'un conseil et même si le concept a fait ses preuves pendant ces 10 ans, le franchiseur a comme objectif de l'améliorer et de le développer en permanence.

ACF : Quel est le principal conseil que vous pourriez donner à un futur franchisé ?

MV : Je pense que c'est un avantage de gérer un magasin Bois & Chiffons en couple. En effet cela facilite beaucoup de choses, notamment en termes d'organisation et de prise de décisions. Nous avons chacun notre champ d'action dans le magasin : mon épouse s'occupe de la partie boutique avec ses 2 vendeurs et moi je m'occupe de l'espace meubles avec 3 vendeurs et 1 ébéniste. Enfin, j'ajouterai un second conseil : il me semble important de s'investir personnellement et physiquement sur le lieu de vente, un Bois & Chiffons nécessite beaucoup de travail… mais peut offrir beaucoup de satisfaction à la clé.
Consultez aussi l'annuaire des franchises de meubles et décoration

Les derniers articles BOIS ET CHIFFONS

Un concept visant à déclencher l'achat coup de coeur

par Julie Samper - plus de 9 ans

Le rêve, la découverte, l'évasion, Bois & Chiffons invite le visiteur au voyage à travers une multitude d'ambiances dans de véritables univers de vie. Interview de Nicolas Ayache, directeur du développement ...

Informations clés

  • Crée le: 03/10/07 02:00

Les franchises qui recrutent