ECOUTE! ECOUTE!

Optique (ou opticien)

Apport personnel minimum : 100000 EUR

Type de contrat : licence

Interview de Jérôme Bignier, franchisé à Versailles

AC Franchise : Comment êtes-vous devenu franchisé Écoute ! Écoute ! ?
Jérôme Bignier : Un peu par hasard, je dois l'avouer. En effet, après plus de 15 ans dans l'informatique, comme commercial puis comme directeur général d'une petite structure (60 personnes), j'aspirais à avoir ma propre société. A la suite d'un licenciement, j'ai décidé de faire un MBA avec l'idée de compléter mes compétences en finance dans le but de pouvoir racheter une entreprise. Par ailleurs, je n'avais plus envie de rester dans le domaine informatique dont je pensais avoir fait le tour et qui ne présentait plus rien d'excitant à mes yeux. J'ai donc commencé mes recherches d'opportunité dans différents domaines. Un de mes anciens camarades de promotion a commencé à me parler des aides auditives et m'a fait découvrir ce secteur de hautes technologies en évolution permanente. J'étais par ailleurs assez sensibilisé par mon entourage aux différentes problématiques de la gêne auditive.
J'ai donc adhéré au réseau après avoir rencontré les fondateurs d'Ecoute ! Ecoute ! car j'y ai trouvé une approche différente et nouvelle de cette gêne auditive. La franchise me permettait de trouver à la fois l'autonomie, que je recherchais dans mon travail quotidien et la sécurité d'avoir un « backup » avec la tête de franchise qui pouvait m'apporter leurs expériences de ce secteur, de la distribution, la création du business plan. Le bon contact et le sérieux des « CV » de la tête de franchise, l'adhésion initiale des banquiers et puis l'envie de travailler en famille avec mon épouse et le soutien de quelques amis ont fait le reste.

ACF : Comment pensez-vous que les clients perçoivent l'enseigne ?
JB : Cela ne fait que 6 mois que nous avons ouvert et je pense que la perception des clients continue à évoluer. Je tiens un compte assez précis des clients qui rentrent dans le magasin : depuis notre ouverture, en 6 mois, nous avons accueillis plus de 1200 personnes dans notre magasin, ils se répartissent en 3 catégories dont 2 groupes se détachent largement :
- près de 4 sur 10 viennent nous voir avec des questions sur l'audition soit directement liée à une gêne auditive soit parce qu'ils étaient à la recherche de solutions pour entendre mieux dans des situations précises : Télévision, Théâtre….
- Près de 4 sur 10 viennent nous voir pour des produits liés à la musique (casques, enceintes…) pour lequel notre offre est assez visible en vitrine
- 1 sur 10 est venu nous voir pour comprendre comment se protéger du bruit
- 1 sur 10 est venu nous voir par curiosité uniquement
D'une manière générale nous savons que les clients nous perçoivent comme des gens sérieux, agréables auprès de qui ils vont trouver des conseils et les produits qu'ils recherchent puisque dans notre partie libre service nous avons près de 40 % des gens qui convertissent leur visite en achat. Le bouche à oreille fonctionne également bien.
ACF : Pour vous, en temps que franchisé, quels sont les atouts de l'appartenance au réseau Écoute ! Écoute ! ?
JB : Appartenir au réseau me permet de m'appuyer sur des compétences : dès le démarrage avec un accompagnement pour la recherche et la sélection des locaux, la réalisation du business plan et le montage financier. Ecoute ! Ecoute ! m'a également aidé dans le recrutement de mon audioprothésiste, les travaux et l'agencement du magasin. Depuis le démarrage, Ecoute ! Ecoute ! m'aide sur la sélection des produits en libre service et me réalise les documents dont j'ai besoin pour assurer ma communication locale.
J'ai par ailleurs déjà bénéficié du réseau et du bouche à oreille avec la visite de clients ayant de la famille ou des amis qui étaient clients de la boutique de Paris ou des autres magasins ouverts.
Enfin, adhérer à un réseau jeune me permet de faire entendre ma voix au travers de ma présence au sein de la commission communication. Il existe d'autres commissions auxquelles j'aimerai aussi participer mais la priorité actuelle est au démarrage du magasin
ACF : Comment se porte votre activité aujourd'hui ? Rencontrez-vous des difficultés ?
JB :
Il est encore un peu tôt pour faire un vrai bilan mais l'activité se porte correctement. Au bout de 6 mois à peine, nous sommes presque arrivés au seuil d'équilibre (nous nous étions donné du temps pour y arriver et devrions atteindre cet objectif dans les tout prochains mois). Les pourcentages de marge sont conformes à nos attentes.
Nous rencontrons bien sur quelques difficultés. Ces difficultés ne sont liés ni aux produits, ni au savoir faire de notre audioprothésiste mais comme toujours à la difficulté de faire connaître ce savoir faire auprès de notre clientèle cible. Nous avons besoin du support de la population médicale, ORL principalement, et il est vrai que ces derniers ont déjà des habitudes et sont satisfaits des audioprothésistes déjà en place. Il faut donc les convaincre que nos différences sont le garant de nombreux bénéfices pour leurs clients. Il faut du temps pour se faire accepter mais une fois la fidélité des clients acquise…
ACF : Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu'un qui veut devenir franchisé dans votre métier ?
JB : Il est dur de donner un conseil plutôt qu'un autre, tant la réussite est le résultat de nombreux facteurs. Je crois que plus que tout il faut posséder l'envie et savoir se donner du temps pour réussir, ensuite il faut savoir faire confiance aux autres, choisir un bon emplacement et …aller chercher les clients les uns après les autres. Tout est donc réellement affaire d'envie et de patience et d'un peu de …trésorerie bien sur.
ACF : En Conclusion, êtes vous satisfait d'être franchisé Écoute ! Écoute ! ?
JB : Bien sur. J'aime ce métier de contact avec une clientèle de tout âge. J'ai tendance à dire que nous vendons des produits plaisir et je suis aussi heureux lorsque des jeunes me disent qu'il n'y a que chez nous qu'ils peuvent essayer des casques avant d'acheter et qu'il manquait une boutique comme la notre à Versailles, que lorsque des gens, un peu moins jeunes, me disent qu'ils reprennent du plaisir à entendre les oiseaux, le froissement du papier journal ou à recevoir leurs petits enfants. La plus grande satisfaction a peut être été de voir une dame prendre rendez vous après en avoir été convaincue par sa petite fille, venue initialement chez nous pour acheter un casque. Elle m'a d'ailleurs avoué que cela faisait 2 à 3 ans qu'elle en sentait le besoin sans oser franchir le pas. 

Les derniers articles ECOUTE! ECOUTE!

Un jeune réseau innovant en développement !

par - 9 ans

Lancée en 2005, Ecoute ! Ecoute ! est une enseigne parisienne offrant des produits auditifs de qualité, à destination du grand public. Grâce ...

Une enseigne innovante qui propose des produits inédits !

par - plus de 9 ans

Sur un marché inexploité, qui croit avec le vieillissement démographique et l'excès fréquent de décibels, Ecoute ! Ecoute ! a lancé un concep...

Informations clés

  • Crée le: 24/06/07 02:00

Les franchises qui recrutent