EYE PROTECT

Téléphone, Internet, informatique

Apport personnel minimum : 15000 EUR

Type de contrat : franchise

Interview de Jacques Baum, Fondateur (archive 2008)

Description de l'activité :

Le conseil d'AC Franchise : faites-vous bien expliquer tout cela par le franchiseur et vérifiez aussi avec des franchisés existants que vous avez bien compris.

Point de vue du franchiseur ou de la tête de réseau :

La franchise Eye Protect est une franchise de sécurité spécialisée dans la vidéo surveillance. Le point fort annoncé par cette enseigne serait qu'elle facture ses produits - à ses franchisés - à leur coût de revient d'importation. Ce qui constituerait un réel avantage qui permet à ces derniers d'être compétitifs. Jacques Baum, Fondateur, nous explique sa vision des points forts de cette franchise de sécurité spécialisée dans la vidéo surveillance ainsi que  les obligations du franchisé Eye Protect.
Interview vidéo AC Franchise Eye Protect réalisée en 2008
Jacques Baum : « Nous sommes partis d'un constat : La vidéo surveillance d'une part fait un peu peur, d'autre part coûte extrêmement cher. Donc nous avons voulu rapprocher la vidéo surveillance du consommateur final et faire en sorte qu'elle coûte moins cher d'une part. D'autre part, nous lui apportons des services qu'il est en droit d'attendre et qu'il recherche dans la réalité et non pas des choses que nous lui imposions selon les modes du temps.
Nous sommes des découvreurs, nous recherchons des produits, des intégrations de produits et nous concevons des produits. Pourquoi la franchise ? Nous allons proposer les mêmes coûts d'achat à nos franchiseurs que ceux qu'ils auraient obtenu s'ils étaient eux-mêmes importateurs.
Ils achètent au prix que nous aurions payé nous-mêmes et de ce fait, nous leur imposons un prix de vente minimum qui est environ d'une marge bénéficiaire de 2 à 2.5 HT. Donc le prix proposé à leur client direct est nettement moins élevé que si leur client direct achetait à des grossistes. (Note d'AC Franchise : la loi ne permet pourtant pas d'imposer des prix minima. Pensez à vérifier cela avec le franchiseur et avec votre conseil juridique.)
L'objectif est qu'ils soient compétitifs dans tous les cas. Alors où gagnons nous notre argent dans ce cas là ? Tout simplement en amont. C'est-à-dire que nous avons pris la franchise à contre-courant. Nous faisons le contraire des autres.
Nous ne gagnons d'argent que si nous réussissons à obtenir une masse qui nous permet de baisser nos coûts d'achat. Tout le monde est gagnant ! Le client gagne, le franchisé est largement gagnant, nous sommes gagnants et le fournisseur l'est également. (Note d'AC Franchise : Il faudra vérifier cela car cela peut vouloir dire que le franchiseur garde des ristournes ou des bonus. Nous n'en savons rien mais il faut vérifier.)
Le franchisé Eye Protect doit tout d'abord nous verser 5 000 euros de droit d'entrée pour avoir son pack qui est constitué d'une mallette de démonstration. Une valise où vous avez un ordinateur, vous avez le système internet, vous avez des batteries, vous avez tout ce qu'il faut pour convaincre un interlocuteur ».

Informations clés

  • Crée le: 18/05/12 18:40

Les franchises qui recrutent