JACADI

Mode enfant et puériculture

Apport personnel minimum : 200000 EUR

Type de contrat : franchise

Interview de Carole Lapierre, franchisée Jacadi

Carole Lapierre, 30 ans, est franchisée Jacadi à Rueil-Malmaison.

AC Franchise : Comment avez-vous pensé à la franchise ?

Carole Lapierre : Cela faisait un moment déjà que l'envie de voler de mes propres ailes me trottait dans la tête; je me disais que la franchise était un bon moyen d'y parvenir. Et pour cause, mon mari a deux agences immobilières en tant que franchisé.

AC F : Qu'est-ce-qui vous a fait pencher sur la mode enfantine ?

C.L. : La naissance de ma fille a été l'élément déclencheur. J'ai donc commencé à contacter une enseigne qui était basée sur Marseille, mais la marque ne m'a pas paru réaliste sur le coût de l'implantation d'un magasin en région parisienne. C'est au salon de la franchise de mars 2001 que j'ai rencontré le directeur de développement de Jacadi. Le contact passe illico. Il m'a fait des propositions concrètes avec des chiffres réels, c'était carré. Puis cela s'est fait, petit à petit. Comme je ne voulais pas créer de magasin, il m'a proposé de reprendre celle de Rueil-Malmaison et cela correspondait à mon budget.

AC F: Comment se sont passés vos débuts ?

C.L. : Après une formation de quinze jours dans le magasin de Neuilly-sur-Seine, qui m'a "mis le pied à l'étrier", et des travaux de rafraîchissement du magasin, j'étais fin prête. Pour moi, qui ne vient pas du milieu textile, la franchise m'a permis de rebondir sur un autre métier. Aujourd'hui, je suis enfin indépendante, tout en bénéficiant d'une marque très connue.
Le conseil que vous donnerais au futur franchisé est de ne pas hésiter à poser des questions.

Informations clés

  • Crée le: 28/02/05 18:04

Les franchises qui recrutent