CHEM DRY

Nettoyage et entretien

Apport personnel minimum : 10000 EUR

Type de contrat : Franchise

Interview d'Abderrahman BABA, Master franchisé Chem Dry pour la France

La franchise Chem Dry est une enseigne américaine qui propose un service de nettoyage de tapis et moquettes. C'est la plus grande franchise de nettoyage au monde. Un service qu'elle met à la disposition des particuliers et des entreprises.

Le concept s'adresse à deux types de profils :
- le franchisé "unique" au profil d'artisan, qui exploitera lui-même son activité (un seul site), avec un apport perso à partir de 10 000€
le franchisé multi-sites, au profil d'investisseur

Voici une interview exclusive accordée à AC Franchise par Abderrahman Baba en mars 2015 lors de son intervention devant une assemblée de masters franchisés potentiels à l'invitation du CLDP, un organisme dépendant du ministère américain du commerce.

AC Franchise : Quel a été votre cheminement pour choisir ChemDry ?

Abderrahman Baba, Master franchisé : J’étais avant tout motivé par une envie d’entreprendre. Les trois principales façons d’entreprendre sont la création pure, la reprise d’entreprise ou la franchise.

- La création pure n’est envisageable qu’avec une invention ou une idée très originale si l’on veut mettre toutes les chances de son coté.
- La reprise d’entreprise est rendue compliquée par la crise et l’inflation du prix de vente des PME.
- La franchise est à la fois dynamique et sécurisante.

C’est parce que j’étais en relation avec plusieurs enseignes de franchise que j’ai commencé à m’intéresser à la Master Franchise que je n'avais pas envisagée dès le départ. J’ai rencontré plusieurs Master Franchisés français ou étrangers de franchises Anglo-saxonnes qui m’ont intéressé indirectement à leur métier, un métier que je me voyais bien exercer et pour lequel je pensais avoir les qualités requises . J'ai contacté différentes enseignes, américaines pour la plupart. Parmi celles-ci figurait la franchise ChemDry.

ACF : Quels ont été les arguments décisifs pour vous ?

AB : C’est l’intérêt pour l’enseigne, ses performances, son métier et son marché qui a enclenché l’étude de ce dossier. Pour choisir une franchise il faut d’abord poser par écrit ses propres critères. Ces derniers ne doivent pas être trop restrictifs pour laisser suffisamment de place aux domaines que l’on n'avait pas envisagés car je crois qu'on finit souvent par choisir une franchise qu'on n'avais pas imaginé tout au début de sa propre recherche..

La 1 ère étape est ce que l'on ressent pour cette franchise que l’on croise avec des connaissances personnelles, parfois parcellaires, de la société et de son domaine d’activité.
On aime ou on n’aime pas ! Il ne faut pas se laisser prendre aux pièges des effets de mode. Mes critères étaient : une marque, si possible, leader dans son domaine, une histoire à raconter, une franchise de services « low cost », une enseigne innovante, un concept adaptable sans trop de frais, un concept facile et rapide à mettre en œuvre, et un bon rapport Qualité/Prix/Risque.    

Mon choix s'est arrêté sur assez naturellement sur Chem Dry car elle regroupait plusieurs des qualités indispensables au succès de son implantation : Chem-Dry est une  société innovante qui évolue dans un secteur d’activité dynamique loin des effets de mode (Nettoyage spécialisé).

Forte d'une grande expérience à l'international, Chem-dry s’est  développée uniquement en franchise Le procédé de nettoyage naturel, protégé par 15 brevets, est le meilleur du marché et répond aux attentes des clients entreprises ou particuliers.

La franchise Chem-dry est une des franchises les moins chères du marché. Les franchisés au niveau mondial sont très fidèles à l’enseigne en raison du bon équilibre financier du modèle. Ils renouvellent leur contrat. Enfin, la franchise peut convenir à des franchisés classiques qui veulent exploiter eux-mêmes dans une seule zone ou à des managers qui souhaitent couvrir une région plus importante et avoir des employés.

ACF : Quels ont été les obstacles rencontrés ?

AB : Les enseignes anglo-saxonnes ne connaissent pas aussi bien le marché français que leur propre marché. C'est normal. Elles ont donc besoin d'un master franchisé pour la connaissance du marché, l'adaptation du concept, la traduction des outils en français, le management d'une équipe française, etc.....

J'ai donc du travailler de nombreux mois car je voulais que les franchisés français bénéficient de l'expérience du franchiseur sans avoir à adapter, à traduire, etc... Très peu de supports étaient disponibles en langue française ; il a fallu beaucoup réécrire : les contrats, les manuels opératoires, les guides de formation, les documentations commerciales, etc.

Mais je ne m'en plains pas, c'est passionnant et valorisant d'avoir fait tout ce travail pour que les franchisés français soient rapidement opérationnels et ne rencontrent pas ces obstacles.

ACF : Avec quelles autres franchises avez-vous le cas échéant hésité ?

AB : Il m’a été présenté des enseignes de restaurations, de yaourts glacés, d’immobilier…  Les budgets de lancement me paraissaient trop importants et la mise en route longue, complexe et coûteuse. Les budgets nécessaires à l’ouverture étaient très élevés et réduisaient très fortement le nombre de candidats éligibles. 

Et sincèrement, dans les franchises de service, je n'ai pas trouvé aussi expérimenté, aussi compétitif et aussi intéressant que Chemdry.

Informations clés

  • Crée le: 20/04/15 08:41

Les franchises qui recrutent