Guy Gras a succèdé à Francis Lacroix-Dubarry

Le nouveau président de la Fédération Française de la Franchise s'exprime afin de présenter les principaux axes de réflexion des prochains mois.
Il est important de communiquer sur les bons résultats de la franchise, au niveau des Maires, des collectivités territoriales, des députés ou des chambres de commerce. Cinq axes forts existent. Avec 1 141 réseaux en 2007, le nombre de réseaux croit de plus de 10 % pour la troisième année consécutive, totalisant 47 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Le secteur représente 70 000 emplois locaux créés en 2007, il s'agit de création d'emplois durables puisque la franchise assure la pérennité des entreprises, les dépôts de bilan sont cinq fois moins importants que pour l'ensemble des entreprises. De plus, 72 % des franchisés étant d'anciens salariés, la franchise est devenu un véritable outil de reconversion de notre pays.
En créant 46 000 points de vente en franchise, ce système permet la dynamisation urbaine et la rénovation de notre tissu économique local. De plus un franchiseur sur quatre exporte son concept et ce sont 10 000 points de vente qui sont créés hors de l'Hexagone. La franchise participe donc au rayonnement de la France à l'étranger.
Constatons que nous devons affirmer plus clairement l'originalité de la franchise, selon Guy Gras, car nous sommes un acteur parfois mal identifié par les pouvoirs publics en France. Depuis plus de vingt ans la franchise est connue et reconnue dans le monde entier pour assurer un commerce indépendant fondé sur la réitération d'un savoir-faire. L'origine est claire, les évolutions positives et les innovations permanentes...
Reste à nous faire reconnaître dans notre pays qui fait parfois mal la distinction avec d'autres formules... Ainsi pourquoi refuser l'Accre aux franchisés ? A l'approche de la refonte du Règlement Communautaire, il importe que nous exprimions la spécificité de la franchise. La Fédération joue son rôle mais aussi les experts et ses autres membres qui doivent relayer son discours. La Fédération doit communiquer clairement et exprimer ses convictions.
La FFF reste ouverte à tous les réseaux et tous les acteurs de la franchise, grands ou moins grands. Elle n'appartient à aucun de ses membres et son but est de promouvoir la franchise dans le respect de son Code de déontologie. Ainsi le Conseil d'Administration représente différents réseaux et accueille désormais deux franchisés. Il s'agit en effet que franchiseurs et franchisés gagnent ensemble. Tous les membres de l'équipe, élus et permanents de la FFF, vont pouvoir décliner les thèmes de travail qui sont fixés. D'ici 2010 il est utile que chacun nous rejoigne et travaille dans le même sens afin que la franchise de France gagne sa place prépondérante en Europe.
Vu dans La lettre de la Franchise - mai 2008

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 5 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 6 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Quand l’exclusivité territoriale s’applique de fait

par Martine Malaterre - 13 jours

L’exclusivité territoriale qui consiste à garantir au franchisé une zone où le franchiseur n’implantera pas d’autres unités n’est pas obligatoire dans le contrat de franchise et ne peut entrainer une nullité de ce contrat en cas de ...

Informations clés

  • Crée le: 01/06/08 02:00

Les franchises qui recrutent