François Hurel... l'homme clé de l'auto-entrepreunariat !

Dans une interview accordée au tout jeune magazine Défis Création, François Hurel revenait sur le régime d'auto-entrepreneur. En 2008, c'est lui qui avait remis à Hervé Novelli, alors secrétaire d'Etat en charge des entreprises, un rapport "en faveur d'une meilleure reconnaissance du travail indépendant". Un rapport à l'origine du fameux statut !
Trois ans plus tard, à un an et demi de l'entrée en vigueur du régime, il continue à en être le plus grand défenseur. En 2009, il créait d'ailleurs l'Union des auto-entrepeneurs (UAE)*.

Une aide pour le développement des auto-entreprises

Selon François Hurel , il convenait, à l'époque d'améliorer la situation des travailleurs indépendants. Il s'agissait, concrètement de donner un nouvel élan à l'entreprise individuelle qui n'était encadrée alors que par la loi entreprise et initiative de 1994 et la loi Madelin. Son ambition était précisément de "donner à ceux qui ne sont pas forcément les plus à même de créer une entreprise, de tester et de s'imaginer créateur, et de le faire sans risque". 

Lisez aussi ces articles : Qui sont les travailleurs indépendants ? et Etes-vous concerné par la Loi Madelin ?
Aujourd'hui, François Hurel est pleinement satisfait du texte adopté et souhaiterait qu'il reste en l'état sans aucun aménagements. Des modifications qui, selon lui, "risqueraient alors de rendre ce texte compliqué" ! Et de préciser pour appuyer sa thèse sur la grande réussite du régime qu'"avant la création du statut, il y avait 250 000 à 300 000 nouvelles entreprises et qu'à la fin de l'année 2009, nous en avions créé 580 000 y compris les auto-entrepreneurs..."
* L'UAE est une association reconnue par le gouvernement. Elle cherche à promouvoir le régime, à créer une communauté d'auto-entrepreneurs, à valoriser leur professionalisme et à contribuer au développement de ses membres.

Articles similaires

Les apports en société

par Dominique Deslandes - 5 heures

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 9 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 10 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 24/02/11 01:00

Les franchises qui recrutent