XERFI

Spécialistes divers

Foires et salons : un secteur en pleine mutation

Les chiffres de Xerfi-Precepta sont formels, le secteur des foires et salons perd en attractivité et donc en résultats.

Pour y remédier, les experts du département d'études stratégiques du groupe Xerfi préconisent une série de mesures, dont notamment l’augmentation des surfaces d’exposition ainsi que l’investissement dans le numérique.

Les dépenses de communication des annonceurs ont considérablement baissé ces dernières années. Une baisse qui se répercute sur l’ampleur des manifestations et donc sur les résultats des différents intervenants du secteur.

Un secteur qui s’essouffle

Ainsi, les organisateurs événements ont vu leur résultat net baisser de 2% pour passer de 9% en 2010 à 7% en 2014. La crise se fait davantage ressentir dans d’autres corps de métier comme celui des gestionnaires de sites dont la marge nette a été infime en 2014 ou encore les prestataires de services qui ont enregistré des pertes sur la même période.

Les mesures pour inverser la tendance

Pour inverser la tendance, les professionnels des foires et salons ont d’ores et déjà entamé des changements structurels comme le prouve le rachat d’Infopro Digital par le fonds d’investissement Towerbrook en 2016 ou encore celui de Comexposium par Chartered Capital Partners.

D’autres efforts sont nécessaires pour relancer le secteur dans l’Hexagone afin de ne pas se laisser distancer par les voisins. En effet, les sites se font de plus en plus grands dans d’autres pays comme l’Allemagne dont la foire d’Hanovre dispose de 460 000 m2, soit l’équivalent de Paris Nord Villepinte et Paris Expo Porte de Versailles réunis.
En France le mouvement est déjà en marche. C’est d’ailleurs dans ce contexte que  Viparis a investi 500 millions d’euros début 2015 pour rénover le parc de la Porte de Versailles.

Outre les espaces, les foires et salons vont devoir se tourner vers un marché grandissant, celui du numérique, afin de pouvoir retrouver leur rayonnement d’antan. Pour ce faire, les experts de Xerfi-Precepta recommandent la connectivité et la numérisation des sites d’exposition pour en renforcer l’interactivité et la convivialité.

En effet, une percée du numérique présente des opportunités pour tous les acteurs du secteur.  Les organisateurs d’événements  pourront ainsi optimiser leurs outils CRM et leur stratégie multicanal mais aussi tirer profit des réseaux sociaux pour donner de la visibilité avant, pendant et après l’événement.

Les prestataires de services pourront, quant à eux, opérer une montée en gamme de leurs services à travers la lecture numérique de badges, le matériel vidéo et connecté, les bornes interactives ou encore l’enrichissement des bases de données. Le numérique leur offre également la possibilité d’étoffer et de  personnaliser leur offre afin  d’augmenter le panier moyen. A la clé, non seulement une amélioration des marges, mais également une diminution des pressions tarifaires.

Les derniers articles XERFI

Les grands défis de la distribution d’ameublement décoration

par HK - un mois

Le secteur de la distribution d’ameublement décoration commence tout juste à progresser après une période au rouge. Une progression qui ne peut être consolidée qu’au prix d’efforts notamment dans la conquête du web. Etude XERFI-PR...

Le marché de la publicité sur lieu de vente par Xerfi

par Dorsaf Maamer - 2 mois

Selon une étude Xerfi en France les investissements publicitaires des annonceurs se sont repliés dans le hors média contrairement aux dépense...

Le marché du "Snacking" selon une étude Xerfi

par Dorsaf Maamer - 9 mois

Les habitudes alimentaires des français évoluent. Manger sur le pouce ou le "Snacking" est une tendance qui prend de l'ampleur et profite au...

Informations clés

  • Crée le: 16/09/16 06:54

Les franchises qui recrutent