Faut-il se porter caution des dettes de sa société ?

A lire avant de se lancer en franchise ou en solo : Le dirigeant qui s'engage dans cette voie rassure ses créanciers mais il doit bien mesurer la portée de ce cautionnement personnel.

Cela concerne souvent de sociétés commerciales à responsabilité limitée : SARL, SA, SAS, dans lesquelles les associés ne sont tenus au passif social que dans la limite de leurs apports. Le dirigeant prend alors parfois l'engagement d'honorer personnellement les dettes de la société au cas où celle-ci serait défaillante. Cet acte est loin d'être anodin.

Bien penser aux conséquences

En premier lieu il est important de mesurer l'étendue de l'obligation ainsi créée : les sommes que le dirigeant aura le cas échéant à acquitter en lieu et place de sa société. Si ce cautionnement a lieu dans le cadre d'un prêt bancaire, l'engagement est précisément limité. En revanche si le créancier, souvent le banquier, demande une caution indéfinie pour toute somme que la société pourrait lui devoir, alors les risques encourus sont d'autant plus grands. Il est conseillé dans ce cas de négocier un plafonnement des dettes.

Les effets de l'engagement peuvent être encore augmentés lorsque le cautionnement est solidaire. A l'échéance de la dette le créancier a la possibilité de demander son paiement directement au dirigeant avant même de se tourner vers la société débitrice. La solidarité permet de ne pas devoir réclamer les autres cautions à proportion de leurs engagements respectifs.

Le dirigeant doit également être attentif à la durée de son engagement car la cessation de ses fonctions ne met pas nécessairement fin au cautionnement. Il est recommandé de lier l'obligation de caution à la qualité de dirigeant de la société.


N'hésitez pas à consulter d'autres actualités sur la réglementation des affaires en franchise

 

Articles similaires

Ouvrir un magasin de bricolage, les opportunités en franchise !

par HK - 1 jour

Le marché du bricolage se porte très bien depuis la reprise enregistrée en 2015. Le secteur, qui génère près de 25 milliards d’euros par an, profite pleinement de l’essor du DIY.

Ouvrir une franchise dans les loisirs créatifs, est ce possible ?

par MA - 14 jours

Peinture, dessin, sculpture, couture, arts divers... Les loisirs créatifs, qui englobent plusieurs secteurs,  séduisent de plus en plus de personnes quelque soit leur âge ou leur sexe. En effet, 61 % des français seraient des adepte...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 21 jours

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 06/06/11 02:00

Les franchises qui recrutent