Faut-il assouplir la réglementation des soldes ?

Pour le délégué général du Centre National des centres commerciaux, le projet de réforme prévu dans la LME (Loi de Modernisation de l'Economie) paraît aller dans le bon sens.
En effet selon, Jean-Michel Silberstein, le rythme des approvisionnements s'est modifié. Aujourd'hui les livraisons sont beaucoup plus étalées sur l'année qu'elles ne l'étaient autrefois. Les nouvelles collections apparaissent de manière quasi-permanente et les produits sont actualisés sans cesse. Il constate que le système actuel, se limitant à deux périodes de soldes, génère des effets pervers.
Les commerçants souhaiteraient déstocker à mi-saison, les soldes arrivent trop tard ; de plus les magasins doivent écouler leurs stocks en fin de saison dans des conditions parfois catastrophiques.
Avec le projet de loi, il est prévu de donner aux commerçants la possibilité d'organiser deux semaines de soldes librement choisies. En fait le délégué général du Centre National des centres commerciaux auraient préféré quatre périodes de soldes fixes, les deux périodes actuelles plus deux autres à mi-saison. Mai et novembre sont des mois creux dans les centres commerciaux. Les dates fixes sont claires pour tout le monde. Les dates librement choisies créent le désordre.
Par ailleurs la fixation des dates par décret plutôt que par arrêté préfectoral n'est pas forcément une bonne idée car, pour Jean-Michel Silberstein, il y a des spécificités régionales. Quant à l'exception qui consiste à donner l'autorisation de vent à perte aux seuls professionnels de produits technologiques, elle ne lui semble pas équitable. Laissons les commerçants décider, dit-il.
Vu dans LSA N° 2044 du 9 mai 2008

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - un mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - un mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - 2 mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 28/06/08 02:00

Les franchises qui recrutent