Faites évoluer vos équipes et bénéficiez de nouvelles compétences avec la formation professionnelle

Tout salarié a le droit de la formation professionnelle continue. Elle a pour but de favoriser l'accès à des niveaux de la qualification ce qui est bénéfique pour l'employé mais aussi pour l'employeur. En effet, la formation professionnelle permet de faire évoluer la carrière et d'apporter du nouveau dans l'entreprise en adaptant les compétences aux nouveaux marchés.  Au-delà de l'obligation, elle permet souvent d'optimiser l'organisation et d'éviter de nouvelles embauches.

Le budget de la formation et sa mise en place dans l'entreprise

Le budget de formation professionnelle continu est calculé chaque année sur la base de la masse salariale brute soumise à cotisations sociales. Le mode de calcul varie selon les effectifs. Pour les entreprises de moins de 10 salariés, le budget est entièrement reversé à l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA). Pour les entreprises comptant plus de 10 salariés, une partie est versée à l'OPCA une autre sera utilisée par l'entreprise directement en fonction de ses besoins spécifiques.
En début d'année, le plan de formation doit être établi et définit deux axes principaux : l'adaptation d'un salarié à un poste de travail ou le développement de salariés pour acquérir de nouvelles compétences. C'est le chef d'entreprise qui dans ce cas précis décide à la fois du type de formation et des salariés concernés. Evidemment les représentants du personnel sont partie prenante et sont informés.
En cas de dépassement de budget, il est possible d'obtenir des financements dans le cadre des fonds mutualisés de l'OPAC. Il suffit de le justifier et d'en faire la demande.

La formation des salariées en DIF

Tout salarié ayant un an d'ancienneté dans une entreprise peut bénéficier d'un DIF (droit individuel à la formation). Chaque salarié bénéficie de 20 heures par an, Ces droits acquis peuvent être cumulés sur 6 ans. Le plafond de 120 heures s'applique également aux salariés à temps partiel, quel que soit le nombre d'années cumulées, sur la base des droits annuels acquis au prorata de leur durée de travail. L'absence du salarié pour un congé légal est intégralement prise en compte dans le calcul des droits.
En cas de désaccord opposant le salarié et l'employeur pendant 2 années consécutives sur le choix de l'action de formation, l'organisme paritaire agréé au titre du congé individuel de formation (Opacif) peut prendre en charge l'action de formation.
Ces formations se déroulent, en principe, en dehors du temps de travail. Toutefois, une convention ou un accord collectif de branche ou d'entreprise peut prévoir que le Dif s'exerce en partie pendant le temps de travail.

La formation des salariés en CIF

Le CIF ou congé individuel de formation est un droit pour chaque salarié de suivre une formation de son choix pour une durée d'un an maximum indépendamment de sa participation aux formations comprises dans le plan de formation de l'entreprise.
Le salarié concerné doit avoir une ancienneté de 24 mois consécutifs ou non dont 12 mois dans l'entreprise (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariés). Lorsque l'employeur estime que le départ du salarié en congé de formation est préjudiciable à la production et à la bonne marche de l'entreprise, il peut reporter la date de départ en congé de formation qui lui a été demandée.
Le coût de la formation et le salaire del'employé ne sont pas à la charge de l'entreprise ; il est financé par des organismes paritaires agréés par l'État (FONGECIF par exemple). A son retour, le salarié doit retrouver son poste ou un poste équivalent en terme de responsabilité et de salaire.

Articles similaires

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 18 heures

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Principes du contrat de franchise et de l’information précontractuelle en Belgique & incidences des 3 langues du pays

par Franchise Business Club - 3 mois

deux avocats belges nous expliqueront les principes de base d’un contrat de franchise et de l’information précontractuelle en Belgique et les incidences de l’emploi des langues (français – néerlandais – allemand) sur la gestion d’un réseau de fra...

Informations clés

  • Crée le: 23/10/13 02:00

Les franchises qui recrutent