Exonération possible pour la plus-value de cession

Si vous avez exercé votre activité pendant au moins cinq ans, il vous sera possible, à certaines conditions, de bénéficier d'exonération d'impôt au moment de céder. En effet un texte de janvier 2010 précise les conditions d'application de cette exonération. L'activité doit être de nature commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole. Sont concernées les cessions de fonds de commerce ou de branche complète d'activité. Cela s'applique également pour les cessions de parts sociales.
L'exonération peut bénéficier à une personne cédante ou à une société soumise à l'IS (impôt sur les sociétés) employant moins de 250 salariés et dont le chiffre d'affaires est inférieur à 50 M€. Le prix de la cession doit être inférieur à 300 000 €pour que l'exonération de la plus-value soit totale. Elle sera partielle jusqu'à un montant de 500 000 €.
Dominique Deslandes

N'hésitez pas à consulter toute l'actualité relative à la réglementation des affaires

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 4 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 6 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 24/07/10 02:00

Les franchises qui recrutent