Etude de l'observatoire Cetelem sur la consommation en France et en Europe face à la crise

L'observatoire Cetelem a fait une étude, pour la troisième année consécutive, sur la consommation en France ou en Europe et la baisse du pouvoir d'achat : « L'occasion de sortir de la crise ? ».
Il en ressort que la morosité ambiante et le moral des européens sont liés aux hypothèses sur l'avenir et sur la tendance de consommation. Mais, des alternatives voient le jour et la population européenne a une capacité de réaction et d'adaptation.

Une nouvelle manière de consommer

Avec la crise, l'ensemble des européens ont pris conscience de leur manière de consommer. Les consommateurs cherchent désormais une manière de consommer moins cher pour compenser la baisse de leur pouvoir d'achat, en privilégiant un bon rapport qualité/prix pour 93 % d'entre-deux ou par la recherche du prix le plus juste ou le plus bas pour 82 % d'autres.
La consommation devient ‘responsable' est on voit la fin de l'époque du « extraire-produire-jeter ». Ce n'est plus dévalorisant aujourd'hui d'acheter des produits d'occasion mais, au contraire, considéré comme un achat malin et non plus comme un acte de radinerie. Les mentalités évoluent vers une consommation responsable.
Grâce à une prise de conscience du lien entre la consommation et l'environnement, la population européenne calcule les conséquences de sa façon de consommer sur l'épuisement des ressources naturelles, l'écologie et la dégradation de l'écosystème.

L'essor du marché d'occasion

On jette moins facilement, mais on profite du marché de l'occasion. Selon l'observatoire Cetelem, 59 % des européens achètent des produits d'occasion aujourd'hui, et 68 % de la population française déclare avoir déjà vendu du mobilier devenu inutile.
L'acte de vente et d'achat d'occasion c'est, acquérir à bas prix un objet pouvant encore servir ou augmenter son pouvoir d'achat en faisant profiter d'autres d'un objet devenu obsolète. On a d'ailleurs vu apparaitre tout un réseau de troc en magasin ou sur internet. Les mentalités évoluent positivement.

Consulter aussi notre dossier : « franchise et achat vente d’occasion »

D'après un communiqué de presse de février 2013

Articles similaires

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 9 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 9 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 20 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Informations clés

  • Crée le: 11/03/13 01:00

Les franchises qui recrutent