Etude de l'observatoire Cetelem sur la consommation en France et en Europe face à la crise

L'observatoire Cetelem a fait une étude, pour la troisième année consécutive, sur la consommation en France ou en Europe et la baisse du pouvoir d'achat : « L'occasion de sortir de la crise ? ».
Il en ressort que la morosité ambiante et le moral des européens sont liés aux hypothèses sur l'avenir et sur la tendance de consommation. Mais, des alternatives voient le jour et la population européenne a une capacité de réaction et d'adaptation.

Une nouvelle manière de consommer

Avec la crise, l'ensemble des européens ont pris conscience de leur manière de consommer. Les consommateurs cherchent désormais une manière de consommer moins cher pour compenser la baisse de leur pouvoir d'achat, en privilégiant un bon rapport qualité/prix pour 93 % d'entre-deux ou par la recherche du prix le plus juste ou le plus bas pour 82 % d'autres.
La consommation devient ‘responsable' est on voit la fin de l'époque du « extraire-produire-jeter ». Ce n'est plus dévalorisant aujourd'hui d'acheter des produits d'occasion mais, au contraire, considéré comme un achat malin et non plus comme un acte de radinerie. Les mentalités évoluent vers une consommation responsable.
Grâce à une prise de conscience du lien entre la consommation et l'environnement, la population européenne calcule les conséquences de sa façon de consommer sur l'épuisement des ressources naturelles, l'écologie et la dégradation de l'écosystème.

L'essor du marché d'occasion

On jette moins facilement, mais on profite du marché de l'occasion. Selon l'observatoire Cetelem, 59 % des européens achètent des produits d'occasion aujourd'hui, et 68 % de la population française déclare avoir déjà vendu du mobilier devenu inutile.
L'acte de vente et d'achat d'occasion c'est, acquérir à bas prix un objet pouvant encore servir ou augmenter son pouvoir d'achat en faisant profiter d'autres d'un objet devenu obsolète. On a d'ailleurs vu apparaitre tout un réseau de troc en magasin ou sur internet. Les mentalités évoluent positivement.

Consulter aussi notre dossier : « franchise et achat vente d’occasion »

D'après un communiqué de presse de février 2013

Articles similaires

La marque espagnole de prêt à porter Zara se développe uniquement en succursales

par Dorsaf Maamer - 9 jours

Née en 1975 à Coruña en Espagne, Zara est la marque phare du Groupe Inditex, leader mondial de la confection textile. Elle compte aujourd'hui plus de 2100 magasins implantés dans 88 pays. L'enseigne espagnole de prêt-à-porter jouit d'une très gran...

Ouvrir une franchise de services à la personne

par Martine Malaterre - 9 jours

Sur les 36 195 organismes de services à la personne recensés au 1er janvier 2017 par la base de données NOVA, 79,5 % étaient des entreprises (dont des autoentrepreneurs des franchisés et des isolés). Le marché des services à la personne doit son...

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA - 22 jours

Actuellement, on trouve des courtiers aussi bien dans le secteur de l'assurance qu'en immobilier ou encore en marchandises. Il joue le rôle d'intermédiaire entre ses clients et les entreprises afin de répondre à leurs besoins.Les franchises de cou...

Informations clés

  • Crée le: 11/03/13 01:00

Les franchises qui recrutent