Entre soldes fixes et soldes flottants, l'équilibre semble difficile

Un nouveau dispositif défini par la loi est entré en vigueur sur le premier semestre 2009 concernant les périodes de soldes. Il permet une période de soldes dites flottants en dehors des périodes fixes de fin de saison. Après une première expérience sur le printemps été, les distributeurs restent mitigés et le bilan est différent d'une enseigne à l'autre.

Les points à connaitre sur les soldes flottants

En effet, les soldes fixes sont culturellement en France un évènement pour les commerçants et les clients et ont pour but de liquider les stocks des magasins. Avec les périodes de soldes flottants qui sont apparues à des moments différents selon les enseignes et les marques, il en ressort les points suivants :
1 -Les soldes flottants ont permis d'écouler les stocks de tout début de saison et c'est un bon point. Les commerçants ont moins de stock en fin de saison.
2 -L'offre cependant est moins importante car seuls quelques produits sont soldés alors qu'ils le sont tous en période de soldes fixes.
3 -La période d'une semaine de soldes flottants semble trop courte pour certains sachant qu'elle ne peut être précédée d'une semaine de promotion.
4 -Il faut beaucoup communiquer pour attirer le consommateur  pendant cette courte durée car il n'a pas le réflexe « soldes » à ce moment.

Le bilan est partagé selon les distributeurs.

 Pour les grands magasins parisiens, ces soldes flottants ont été une opération commerciale sans commune mesure face aux soldes fixes qui sont encore prédominants et restent un 'évènement.
L'enseigne de magasins de vêtements Gémo a transformé son habituelle semaine promotionnelle en soldes ce qui a eu beaucoup plus d'impact sur la clientèle. Cela reste cependant très marginal par  rapport aux soldes fixes en terme de volume.
Le réseau de franchise Kiabi a opté pour une autre démarche et a été le premier à lancer ses soldes flottants dès mars à grand renfort de publicité. Non seulement, il a vendu beaucoup plus qu'en 2008 à la même période mais il a déstocké les produits de début de saison et fait de la place pour la nouvelle collection.
Les enseignes H&M, Zara et Phildar n'ont pas utilisé ce dispositif cette saison, préférant attendre de voir comment le marché allait réagir.

Faut-il instaurer des dates uniques pour les soldes flottantes ?

C'est ce qui préconise l'Ucv (l'union du commerce de centre ville) qui a choisi les dates du 4 au 6 novembre. Mais elles ne font pas l'unanimité. En effet, certains la trouvent trop tardive dans la saison, d'autres veulent garder leur indépendance et faire ce ils veulent en fonction des ventes.

Et les consommateurs dans tout ça ?

Les soldes d'hiver à peine terminées, commencent les promotions de la collection été, suivies des soldes flottants et de ventes privées. Ils seraient donc tentés de ne plus acheter au prix fort.
La première saison aura été une période de test et d'observation afin de caler dans le calendrier commercial de chacun ses soldes et promotions.


N'hésitez pas à consulter toute l'actualité relative à la réglementation des affaires



Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 1 jour

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 3 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 11/08/09 02:00

Les franchises qui recrutent