En 2005, les quotas textiles disparaissent

C'est un accord vieux de 10 ans qui bouleverse le monde du textile et de l'habillement en janvier 2005 avec la libéralisation totale des quotas textiles.

Les grands gagnants de ce changement seront la Chine et l'Inde. Les grands perdants seront les petits pays peu développés et exportateurs de textile.

Malgré des protestations (incarnées par la Déclaration d'Istanbul) relayées par des industriels et des gouvernements inquiets des conséquences du raz-de-marée chinois à venir, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ne modifiera rien à cette mort annoncée des quotas textiles.

Cependant, la vigilance restera de mise et l'impact de cette révolution sur l'économie mondiale est pris très au sérieux.

L'Union européenne étudie deux pistes de réaction : son attitude face à la Chine et le renforcement de la zone Euromed.

Les petits pays (Bangladesh, Ile Maurice, République dominicaine, Iles Fidji, Madagascar, Sri Lanka, Ouganda, etc.) attendent eux une aide directe de l'OMC qui étudie des mesures d'accompagnement : suppression de certains droits de douane, accès facilité aux grands marchés, développement d'autres sources de revenus que le textile, etc. A moins que la Chine ne sache elle-même restreindre ses exportations...

Vu dans le Journal du Textile (n°1806 du 11 octobre 2004)     

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 24 heures

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 3 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 21/01/05 01:00

Les franchises qui recrutent