Directeur commercial : serez-vous un bon franchisé ?

La franchise n'échappe pas aux règles habituelles du commerce… Pour se lancer dans certaines activités en franchise comme certains services, mieux vaut posséder une excellente capacité de vente ! Et sur ce point, les ex directeurs et cadres commerciaux sont parfois les « cibles » privilégiées des franchiseurs. Une réalité de recrutement qui ne demande pas moins aux futurs candidats un certain nombre de pré-requis.

Les franchiseurs apprécient les qualités du profil des anciens 'commerciaux'

Quand on interroge un responsable de réseau sur les profils qu'il recherche, on s'entend parfois répondre « des ex-managers commerciaux ». Les raisons ? Ils sont reconnus pour leur ouverture, leur sens de l'écoute, leur habitude à aller de l'avant et leur volonté de faire du chiffre. Ce sont souvent des gens organisés, qui ont un sens inné de la vente et du contact commercial. Ils sont parfois modulables, adaptables et polyvalents. A l'aise aussi bien derrière un comptoir, qu'à manager leurs équipes, négocier avec des clients, ils connaissent déjà tous les outils pour bien piloter leur entreprise (tableaux de bord, statistiques, etc.). Pour d'autres missions de type comptabilité, gestion ou finance, ils doivent parfois s'entourer de professionnels compétents et pourront compter sur le réseau et sur, s'ils sont bien structurés, les programmes de formation.
Certes les anciens directeurs commerciaux sont très courtisés par les réseaux de franchise mais ils le seront encore davantage s'ils possèdent un certain nombre de pré-requis complémentaires. Ainsi, si l'âge a peu d'importance pour se lancer dans l'aventure de la franchise, la plupart des nouveaux candidats ont entre 35 et 55 ans. Ils disposent d'une bonne dose d'énergie et n'ont souvent pas trop de responsabilités familiales. Côté financement, les candidats à la franchise doivent également s'être préparés à se priver de salaire pendant plusieurs mois, ou du moins à faire face à une baisse, et ce malgré une charge de travail très conséquente : la période de lancement d'une franchise demande souvent un investissement temps énorme. Or la capacité à réduire provisoirement leur train de vie fait parfois défaut aux commerciaux.

Mais parfois d'autres profils 'vierges' sont souhaités

Par contre, de l'avis quasi général, la connaissance du secteur d'activité  n'est pas un pré-requis indispensable. Au contraire parfois, les franchiseurs, très sensibles à la notion d'adaptabilité, apprécient des profils venant d'autres métiers. Lorsqu'ils connaissent déjà le secteur, les franchisés ont davantage tendance à ne pas appliquer le savoir-faire de la franchise, mais à faire appel à leur propre expérience, oubliant parfois qu'ils doivent être fidèles à un concept… A quelques exceptions près donc, la franchise est un moyen intéressant pour effectuer une reconversion. Pourquoi pas vous ?

Lisez aussi :
Avez-vous le profil pour ouvrir une franchise ?
Audrey Caudron

Articles similaires

Ouvrir une franchise dans l'alimentaire

par Dorsaf Maamer - 30 jours

Se lancer à son compte en adhérant à un réseau de franchise offre plusieurs avantages à un jeune porteur de projet à condition que cela soit ...

La franchise, oui, mais à condition d'innover et de tester !

par MA - un mois

La franchise attire toujours plus de monde puisqu'elle permet de se développer rapidement surtout lorsque nos moyens financiers sont limités. Cependant, il faut se projeter sur le long terme pour créer un concept qui apporte de la v...

Devenir franchisé ou reprendre une entreprise existante ?

par MA - un mois

Dans un projet d'entreprenariat, on peut se demander si l'on souhaite le faire en s'adossant au savoir-faire d'une franchise ou en reprenant une entreprise déjà existante. Quels sont les points à prendre en compte pour choisir entre...

Informations clés

  • Crée le: 05/03/14 15:11

Les franchises qui recrutent