Diagnostics immobiliers

Depuis le 1er novembre 2007, les diagnostiqueurs immobiliers doivent justifier d'une certification délivrée par un organisme accrédité, dans chaque domaine technique dans lequel leurs compétences sont proposées (amiante, plomb, termites, installations gaz, électricité, assainissement).

Ce qui faut savoir pour devenir diagnostiqueur immobilier

Pour obtenir la certification, le candidat doit réussir des épreuves théoriques et pratiques.
En cas de création ou de reprise d'une société, la certification doit être obtenue par les personnes physiques ou les salariés exerçant l'activité. Ces personnes ne doivent pas avoir fait l'objet d'une mesure interdisant l'exercice d'une activité commerciale.
De plus les diagnostiqueurs immobiliers établissant des dossiers de diagnostic technique doivent justifier d'une assurance de responsabilité civile dont le montant de garantie doit être au minimum de 300 000 euros par sinistre et de 500 000 euros par année d'assurance. Les démarches doivent être effectuées auprès de la Chambre de Commerce et d'Industrie qui est le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) compétent. La certification est valable 5 ans. Lors de chaque prestation, le diagnostiqueur doit remettre préalablement à son client une attestation sur l'honneur mentionnant qu'il satisfait aux conditions d'aptitude, de garantie financière et d'indépendance pour exercice de son activité.
Il doit également attester qu'il dispose des moyens en matériel et personnel nécessaires pour l'établissement des diagnostics. Les durées de validité des documents constituant le diagnostic technique sont de moins d'un an pour le constat de risque d'exposition au plomb, moins de 6 mois pour l'état du bâtiment relatif à la présence de thermites, moins de 3 mois pour l'état de l'installation intérieur de gaz, et moins de 10 ans pour le diagnostic de performance énergétique.
Dans le secteur du diagnostic immobilier, vous trouverez des enseignes comme Exim ou Defim.
Dominique Deslandes

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 1 jour

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 4 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 16/07/09 02:00

Les franchises qui recrutent