Devenir Franchisé : Comment assurer sa réussite ?

Une reconversion professionnelle dans une franchise demande de la réflexion sur ses choix afin d’assurer sa réussite. Un salarié qui décide de sa reconversion doit s’interroger sur  les raisons qui l’amènent à devenir franchisé, ses motivations à changer de métier. En effet, ouvrir un point de vente en franchise demande d’être avant tout un entrepreneur, c’est-à-dire d’être capable d’investir financièrement et de s’investir dans une entreprise. L’avantage d’intégrer un réseau de franchise est de bénéficier d’un concept existant et validé, d’une structure organisée, de pouvoir tester le concept en réalisant un stage dans un point de vente existant, de bénéficier d’une formation et dans certains cas, d’une assistance à l’installation. Pourtant, lorsque le point de vente sera ouvert, le franchisé se retrouvera alors seul maître à bord, polyvalent et capable d’occuper tous les postes.

Une reconversion professionnelle en franchise ne s’improvise pas. Le futur franchisé doit s’interroger sur ce changement de métier. Il était avant un spécialiste d’une fonction, d’un domaine d’activité et doit devenir généraliste, maitrisant toutes les fonctions d’une entreprise se trouvant tour à tour commercial, comptable, au déchargement de produits ou encore responsable de ressources humaines. De plus, il doit passer d’un statut de salarié, même dirigeant plusieurs équipes, à celui d’entrepreneur, seul à prendre ses décisions. Il doit donc prendre cette identité de chef d’entreprise pour y parvenir.

Devenir entrepreneur

Face aux difficultés du quotidien, certains franchisés novices disent « se sentir seuls ». Ils n’ont pas pris la mesure des responsabilités et intégré la dimension de l’identité du chef d’entreprise avant de se lancer. Pour éviter cet écueil, il est important de prendre conscience de ses choix de changement.
Pour ce faire, il convient de s’interroger sur les raisons qui amènent à la décision de créer sa propre entreprise.
Est-ce la volonté de maîtriser sa vie ? De prendre de l’autonomie, d’avoir plus de liberté ? Ou inversement de fuir une pression quotidienne ? L’impression d’avoir fait le tour de son métier ?
Ensuite, le questionnement porte sur les attentes de la reconversion professionnelle :
Qu’est-ce que la personne aimait dans son ancien poste qu’elle aimerait retrouver ? Qu’est-ce qu’elle ne veut plus et que veut –elle à la place ? Est-ce compatible avec l’investissement dans une franchise ? A quelles conditions ?
Cette première réflexion va amener le futur chef d’entreprise à faire le point sur ses valeurs et croyances, à confronter ses attentes réelles avec le métier de franchisé.

Etre accompagné dans la démarche

Lorsque le futur entrepreneur a identifié ses forces et points d’amélioration, il peut développer son identité d’entrepreneur, sa croyance dans sa réussite. Il peut alors prendre conscience de ses ressources internes c’est-à-dire toutes ses compétences, ses expériences sur lesquelles il peut capitaliser pour prendre confiance dans sa capacité à prendre des décisions, à assurer une polyvalence au quotidien, voire un besoin éventuel en formation.

Pour faciliter cette réflexion sur soi, sur laquelle se construira la réussite du porteur de projet dès lors qu’il se sentira parfaitement aligné, vous pouvez vous faire épauler par un coach. Pour en savoir plus sur ce métier et sur la valeur ajoutée d’une telle démarche, nous avons interrogé Véronique Martin, coach professionnelle du réseau Cap Cohérence, expert de la reconversion professionnelle, de l’épanouissement au travail et de l’entrepreneuriat. Bref, tout ce qui fait l’essence d’un projet de franchise !

Selon Véronique Martin, il apparait donc clairement qu’un accompagnement en coaching facilitera l’analyse  décrite plus haut et permettra de lever des freins éventuels. Le coach amènera petit à petit le futur franchisé à se projeter dans son entreprise, à construire et mettre en place toutes les étapes qui l’aideront à prendre sa décision d’ouvrir (ou non) son entreprise en franchise. Ce type d’accompagnement facilite ainsi la prise de conscience de barrières existantes, de croyances négatives susceptibles de remettre en cause son choix de devenir franchisé. Le coaché peut alors les aplanir ou même les transformer en forces. Cette évolution crée une attitude favorable à un changement de positionnement, au développement de l’identité d’entrepreneur et engendre une évolution du comportement. La personne intègre son identité de chef d’entreprise et devient leader, prend la maîtrise de ses décisions. Elle peut alors choisir son réseau de franchise avec recul, en fonction de ses motivations, de ses attentes en matière d’accompagnement ou d’autonomie, en accord avec ses valeurs.
Elle pourra ainsi s’épanouir pleinement dans sa reconversion professionnelle.

Articles similaires

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - 4 jours

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

4 jeunes réseaux de franchise qui recrutent

par DM - 4 jours

Les réseaux de franchise ont vu leur nombre doubler ces dix dernières années. La France, plutôt pionnière en matière de franchise, comptait en 2005 929 franchiseurs et 39 510 points de vente en franchise. En 2016, le nombre de franchiseurs a attei...

Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise

par Julien Cadoret - 5 jours

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière ...

Informations clés

  • Crée le: 23/07/15 08:59

Les franchises qui recrutent