Des bilans mitigés après six mois d'autorisation de la pub télé pour les distributeurs

Les distributeurs se sont engouffrés dans ce canal de communication qui leur a été offert. Six mois plus tard, ils revoient leurs stratégies.

Les campagnes ont été assez formelles et les prises de risque limitées. Même si l'impact des spots télé est encore difficile à évaluer, il semble qu'il n'ait pas eu une influence notable sur les ventes en magasin. Pourtant les enseignes n'ont pas lésiné sur les moyens : près de 160 millions d'euros brut de janvier à juin. La télévision a attiré beaucoup d'annonceurs, même des réseaux avec une zone géographique limitée.

Les budgets ont augmenté au fur et à mesure, les distributeurs ont donc mis les moyens pour utiliser ce nouveau média qui leur été ouvert. Les budgets ont été concentrés sur les horaires les plus coûteux à forte audience entre 20 h et 22 h. Certaines enseignes ont privilégié la régularité, surtout dans l'alimentaire, ainsi Système U présent chaque semaine, il semble que cette enseigne ait ainsi gagné cinq points de notoriété assistée. Champion a préféré un dispositif plus léger. Ici le but était d'offrir une image plus moderne. Ces deux enseignes réduisent leur présence durant la période d'été, à une période où les consommateurs sont plutôt en vacances.

Shopi a choisi une tactique inverse puisque l'enseigne entame une campagne d'été, ce distributeur étant davantage présent en campagne ou dans des stations balnéaires. Il s'agit de capter une clientèle estivale. A la rentrée les enseignes se disputent les créneaux d'audience et le challenge sera de se différencier.

Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 16 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 20 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 22 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 23/08/07 02:00

Les franchises qui recrutent