Découvrez le parcours d'une franchisée présenté par CER France

Point de vue de l'expert :

Changer de métier, se lancer à son compte, créer un projet, intégrer un réseau de franchise... sont des décisions importantes qui nécessitent mûre réflexion et éventuellement d'être accompagné par des experts - avocats, coachs, experts comptables - afin d'éviter les mauvaises surprises. Brigitte Claude, Opticienne indépendante, a décidé de devenir franchisée. Elle et son expert comptable nous parlent des avantages et des inconvénients de la franchise.
Retrouvez cette interview vidéo de Brigitte Claude, franchisée Grand Optical et de Philippe Salvetti, conseiller d'entreprise (CER France) sur acfranchise.TV et retrouvez encore plus d'informations sur "CERFRANCE"
Brigitte Claude: « J'ai travaillé une quinzaine d'années en tant que salariée et j'ai souhaité être mon propre patron, ce qui m'a conduit à rechercher un magasin pour m'installer.»
Philippe Salvetti : « Brigitte Claude a pris contact avec notre association de comptabilité et lorsqu'elle est venue chez nous c'était pour nous demander deux choses. D'une part des conseils en ce qui concerne le choix d'une franchise ou d'une installation sans franchise. Et puis également de l'aider à construire son prévisionnel d'installation.»
Brigitte Claude : « Je suis venue vous voir car je suis opticienne indépendante et je souhaitais passer sous franchise, donc j'aurais souhaité avoir quelques conseils par rapport à la franchise, savoir comment cela se passait, ce qu'il y avait comme pièges, comme avantages…»
Philippe Salvetti : « Pour moi le premier point pour le franchisé c'est d'avoir la possibilité d'accéder tout de suite à une clientèle importante. Le deuxième intérêt c'est que le créateur d'entreprise va pouvoir d'emblée avoir accès à des plans pour l'installation de sa structure que ce soit son magasin ou son atelier.»
Brigitte Claude : « Les intérêts de la franchise c'est que nous ne sommes pas seuls sur le territoire. Nous sommes reconnus au niveau national.»
Philippe Salvetti : « Il y a un certain nombre d'inconvénients. Je pense que pour bien les examiner, il faut lire avec attention le contrat de franchise. Le point de départ de la franchise c'est le contrat entre le franchiseur et le franchisé.»
Brigitte Claude : « Le contrat qui me lie avec le franchiseur est un contrat de cinq ans renouvelable. Nous avons divers engagements de chaque côté. Le sien c'est de m'apporter un agencement, une méthode de travail, une publicité nationale. Le mien c'est de respecter la marque et de travailler dans le concept.»
Philippe Salvetti : « Le premier point de vigilance - selon moi - va être le prix que le franchisé devra payer au franchiseur pour avoir accès justement à la franchise car de ce prix à payer dépendra l'investissement du franchisé. Ensuite, il faut regarder quelles vont être les exigences du franchiseur qui peuvent être de plusieurs ordres comme l'implantation du magasin : faut-il s'implanter en centre ville ou en zone industrielle ?
Ensuite, l'installation même du magasin puisque souvent le franchisé fera appel au corps de métier du franchiseur pour le rayonnage, pour l'éclairage, pour l'équipement du magasin, par contre tout ceci sera à la charge du franchisé, c'est la première chose à regarder de près.
Le deuxième point sera la gestion des produits c'est-à-dire est ce que le franchiseur exigera du franchisé d'acheter une quantité de produits précise ou au contraire est ce qu'il acceptera que le franchisé commande ses produits au fur et à mesure de ses besoins. C'est également un élément important puisque cela va jouer sur la trésorerie du franchisé.
Enfin, il faudra regarder quelle est la durée du contrat car bien entendu l'investissement que va faire le franchisé - que ce soit en équipement de magasin, en prix à payer pour l'entrée dans la franchise ou en stock - aura un coût et il faut que la durée du contrat soit suffisamment longue pour que le franchisé puisse l'amortir.»
Brigitte Claude : « Je suis satisfaite car je peux faire mon métier comme je l'entends puisque je suis accompagnée par la franchise. Et puis tout ce qui est publicité, annexes c'est eux qui gèrent donc je suis vraiment libérée par rapport à cela et je fais mon travail comme je l'ai appris.»
Philippe Salvetti : « De mon point de vue, il faut que le franchisé soit en harmonie avec le franchiseur. C'est une condition de base et pour cela il faut qu'il soit curieux, il faut qu'il pose toutes les questions au franchiseur, sur la qualité des produits, sur les délais d'approvisionnement, sur la manière dont le franchiseur interviendra dans la franchise.
Il faut que tous les points litigieux puissent être abordés avant l'ouverture du magasin plutôt que de se rendre après qu'il y a des choses qui ne fonctionnent pas bien, donc un grand conseil être curieux vis-à-vis du franchiseur.»

Informations clés

  • Crée le: 18/07/12 17:01

Les franchises qui recrutent