De la question des cessions dans les réseaux de franchise

La question de la transmission et de la cession d'une franchise est un point particulièrement sensible. Elle est étroitement liée au type de contrat auquel elle se rapporte et les aménagement contractuels prévus à la signature de celui-ci.
Les contrats conclus intuitu personae sont les conventions passées en considération de la personne qu'elle soit personne physique ou personne morale. Les contrats conclu intuitu personae présentent la particularité, par rapport aux autres types de contrats, d'être incessibles ou intransmissibles. Ils prennent fin en cas de disparition du cocontractant, mais ne peuvent pas être poursuivi par n'importe qui.

Franchise et contrat intuitu personae

Pour le cas particulier du contrat de franchise, deux arrêts rendus par la Cour de cassation le 3 juin 2008 - et très commentés ! - avaient affirmé que celui-ci était "conclu en considération de la personne du franchiseur" et n'était donc transmissible ni par fusion-absorption, ni par apport partiel d'actif soumis au régime des scissions. Un environnement juridique confirmait ainsi toute l'importance de prévoir des aménagements contractuels pour permettre au franchiseur de céder le réseau sans avoir besoin du consentement de l'ensemble de ses franchisés. Concrètement, la cour d'appel en avait déduit que le caractère intuitu personae du contrat de franchise ne concernait que la personne du franchisé et non celle du franchiseur.
Le 24 novembre 2009, cette décision est cassée, la Cour de cassation rappellant le principe selon lequel "le contrat de franchise, conclu en considération de la personne du franchiseur, ne peut, sauf accord du franchisé, être transmis par l'effet d'un apport partiel d'actif placé sous le régime des scissions".

Pour en savoir plus sur le sujet, lisez l'article suivant :
Les clauses intuitu personae dans un contrat de franchise  !
Audrey, rédactrice AC Franchise

Articles similaires

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 6 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 6 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Le métier de courtier en crédit immobilier

par DM - 13 jours

Le courtier exerce l’intermédiation en vertu d’un mandat du client. Il joue donc le rôle d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Il peut exercer dans plusieurs spécialités dont le crédit immobilier, le rachat de crédits...

Informations clés

  • Crée le: 24/01/12 01:00

Les franchises qui recrutent