Créer son entreprise en reprenant une franchise : ce qu'il faut savoir avant de s'engager

Vous voulez entreprendre et la formule de la franchise vous séduit. Vous pouvez créer votre propre franchise mais avez-vous pensé à reprendre une franchise existante ?
Cette option comporte des avantages avec en premier lieu la possibilité de s'appuyer sur un bilan existant, un portefeuille clients, une expérience réussie, etc.

Partir de rien est moins cher mais plus risqué ajouté au fait que les banques se montrent toujours plus frileuses à l'égard de projet de création. Pouvoir s'appuyer sur des résultats concrets les rassurent d'autant plus que si l'exploitant change, le concept, l'enseigne et le savoir-faire demeurent.

Les précautions à prendre avant de reprendre une franchise

Comme dans le cas d'une création, assurez-vous que l'activité vous convienne. Faire une bonne affaire à l'achat ne doit pas être la motivation première. Votre expérience professionnelle n'est-elle pas trop éloignée de l'activité ? Avez-vous la culture d'une TPE si vous venez d'une entreprise multinationale où chacun a un champ de responsabilité défini et bien identifié. Devenir franchisé, c'est aussi s'adapter à l'entreprise et non le contraire. Faites votre autocontrôle et testez pour quel réseau vous êtes fait.
Deuxième étape : faire un audit d'acquisition de l'entreprise. Adressez-vous à des avocats et experts comptables qui sauront analyser la situation financière et fiscale de la franchise visée comme pour toute entreprise mais aussi le contrat de franchise pour en évaluer le sérieux et les conséquences.

Ne faites pas l'impasse sur cette dépense qui peut vous paraitre inutile car vous savez lire un bilan ou un contrat mais les projections sur les prochaines années doivent être passées au crible : trop optimistes en fonction des années précédentes ou à moduler compte tenu de la situation économique d'aujourd'hui ? Un expert saura vous faire une simulation en tenant compte de tous les éléments de gestion (juridique, comptable, fiscal, chiffre d'affaires).

Un CA en hausse ne fait pas tout

Combien de chefs d'entreprise mettent en avant un chiffre d'affaires en progression constante pour vendre leur affaire sans indiquer que cela a pour origine un plan marketing coûteux ou des opérations promotionnelles qui ont amputé la marge, parfois sans pouvoir de fidélisation client.

Tout est à prendre en compte et doit être décortiqué : de la gestion des stocks en passant par la rémunération des salariés, l'allègement exceptionnel de charges qui a majoré une année les résultats, de la durée du bail et ses caractéristiques (bail commercial ou bail avec pas de porte dans le cadre d'un commerce de détail).

Les salariés sont-ils aptes à prendre des initiatives ? Il est souvent conseillé de faire quelques mois en accompagnement pour s'imprégner et éviter les problèmes à posteriori. Ceci dit, une bonne partie des solutions seront apportées par le franchiseur lors de votre formation et ensuite en continu et c'est là un avantage indéniable par rapport à la reprise d'une entreprise solo.

Les avantages et inconvénients de la reprise d'une franchise

Les avantages sont de plusieurs ordres : vous gagnez du temps car vous démarrez plus vite et éviter la période d'inertie inévitable en début d'activité. Vous bénéficiez d'un savoir-faire, la clientèle est là, les collaborateurs sont formés, toutes les démarches de création vous sont épargnées et les banques prêtent plus facilement –si l'entreprise est saine - aux repreneurs qu'aux créateurs, la prise de risque étant bien entendu beaucoup moins importante. 

En rachetant une société (et non seulement le fonds de commerce), vous achetez les actifs et les passifs. Vous avez alors tout intérêt à intégrer une clause de garantie de passif dans le protocole de cession. Elles vous protégeront de certains imprévus comme des engagements cachés comme de possibles dettes fiscales ou sociales antérieures à la cession.

Comme inconvénient mais est-ce vraiment un inconvénient, c'est souvent le prix de cession qui est évidemment plus élevé par rapport à  une création. C'est pourquoi, il est déterminant de faire un audit pour cerner le vrai prix. Faites des comparaisons avec d'autres entreprises similaires dans le même secteur dans des villes comparables. Un franchiseur doit pouvoir vous donner ces informations et même vous pouvez contacter des réseaux différents pour comparer ce qui est vraiment comparable (secteur d'activité, surface, chiffre d'affaires, zone de chalandise, etc). Des paramètres qui pourront dire qu'une affaire aura été surévaluée ou non.
Beaucoup de franchisés qui ont créé leur entreprise il y a plusieurs dizaines d'années veulent partir en retraite et les offres d'achat existent dans toute la France. Tous les secteurs de la franchise sont concernés ce qui permet de choisir en fonction de vos affinités, de votre budget et de choisir aussi votre région.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les articles suivants :
Devenir franchisé : avantages et exigences
Les conseils de Jean Samper dans le cadre de la reprise d'une franchise


Articles similaires

Ouvrir une franchise dans l'alimentaire

par Dorsaf Maamer - un mois

Se lancer à son compte en adhérant à un réseau de franchise offre plusieurs avantages à un jeune porteur de projet à condition que cela soit ...

La franchise, oui, mais à condition d'innover et de tester !

par MA - un mois

La franchise attire toujours plus de monde puisqu'elle permet de se développer rapidement surtout lorsque nos moyens financiers sont limités. Cependant, il faut se projeter sur le long terme pour créer un concept qui apporte de la v...

Devenir franchisé ou reprendre une entreprise existante ?

par MA - un mois

Dans un projet d'entreprenariat, on peut se demander si l'on souhaite le faire en s'adossant au savoir-faire d'une franchise ou en reprenant une entreprise déjà existante. Quels sont les points à prendre en compte pour choisir entre...

Informations clés

  • Crée le: 21/04/14 05:12

Les franchises qui recrutent