Créer si vous avez moins de 30 ans

Vous avez pour vous à la fois la curiosité, la créativité, le dynamisme, l'enthousiasme, la disponibilité... et naturellement votre jeunesse. Si vous décidez de créer votre activité vous aurez le plaisir de mener un projet à son terme, de créer votre propre emploi (et peut-être celui d'autres personnes), de travailler en toute indépendance, même en franchise.
Pour avoir les meilleures chances de réussite, il vous faudra d'une part croire en votre idée et être persévérant, d'autre part agir avec méthode et bien soigner la préparation de votre projet. Votre jeune âge, et sans doute votre manque d'expérience professionnelle, doivent être compensés par le sérieux avec lequel vous allez préparer votre projet d'entreprise.
Il vous faudra avancer méthodiquement, pas à pas et finir par rédiger votre business-plan. Ce document vous sera très utile lorsque vous présenterez votre projet à vos interlocuteurs : parents, conseillers, banquiers, experts-comptables...
Si vous le souhaitez vous pouvez rejoindre une coopérative d'activité et d'emploi, une couveuse d'entreprises ou un incubateur. Un certain nombre d'organismes se tiennent à votre disposition pour vous accueillir, vous informer, vous orienter si nécessaire, et vous accompagner dans vos démarches.  Il y a le réseau "information jeunesse" du Ministère de la jeunesse et des sports, animé par le CIDJ (Centre d'information et de documentation jeunesse). Ces associations accueillent et informent gratuitement les jeunes sur tous les sujets qui les intéressent et notamment sur la création d'entreprises.
Les missions locales ont pour rôle d'accueillir et d'orienter les jeunes de moins de 26 ans, porteurs d'un projet de création ou de reprise d'entreprise. Certaines assurent un accompagnement complet. De même, les réseaux d'accueil des porteurs de projet tels que les  chambres de commerce et d'industrie, chambres de métiers et de l'artisanat, boutiques de gestion, Adie, etc. sont destinés à accueillir, conseiller et accompagner les créateurs et repreneurs d'entreprises.
L'Adie et l'ANPE viennent de lancer  "CréaJeunes". Il s'agit d'un ensemble d'appuis pour les jeunes de 18 à 30 ans, issus des quartiers sensibles comprenant : une formation modulable de 1 à 4 mois, un accompagnement par des professionnels, un suivi post-création de 18 mois, une immersion en entreprise et des possibilités de financement pour la création et les dépenses liées à la préparation du projet.
Si vous êtes étudiant, de nombreux établissements d'enseignement accueillent, forment et accompagnent leurs étudiants qui ont un projet de création. Certains de ces établissements ont également mis en place des incubateurs.
Les Agences locales pour l'emploi vous proposent de participer à des ateliers ou vous offrent des prestations d'accompagnement spécifiques et des formations à la création d'entreprise.

Dominique Deslandes

 

 

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 6 heures

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 20 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 29/08/08 02:00

Les franchises qui recrutent