Créateur d'entreprise et régimes de retraite

Pour le créateur d'entreprise, le choix d'un régime dépend principalement de la durée restant à cotiser. Le régime général des salariés est assez complet, mais il est figé et coûteux.

Aujourd'hui la tendance est le choix " non salarié ".

En effet, quelle que soit sa préoccupation, l'entrepreneur peut compenser, voire optimiser sa situation sociale grâce aux contrats facultatifs. Cela dépend de ses objectifs, de son âge... Il ne doit pas hésiter à prendre conseil auprès de professionnels : experts-comptables et assureurs spécialisés dans le domaine de l'entreprise. L'économie de charges réalisée par le non-salarié devra être réutilisée pour se constituer une  protection sociale complémentaire. Elle aura l'avantage de pouvoir totalement s'adapter à la situation du créateur et sera axée sur un ou plusieurs domaines de la protection sociale : chômage, prévoyance, santé et retraite. Un dirigeant, père de famille, par exemple, privilégiera le capital-décès dans sa prévoyance et prendra une bonne complémentaire santé pour sa famille...

Un autre point très important pour un créateur d'entreprise, qui ne connaît pas, par avance, l'importance des revenus qu'il pourra retirer de son exploitation : dans le système facultatif (régime TNS, non salarié), il pourra choisir une formule minimale et moduler par la suite ses cotisations de 1 à 10 en fonction des résultats de l'entreprise. Ce système présente donc beaucoup plus de souplesse.




Dominique Deslandes
Pour en savoir plus
3) Quelques articles d'experts comptables sur la franchise

Articles similaires

Opportunités en franchise : créez votre entreprise pour moins de 50 000 euros

par HK - 13 heures

Le modèle de la franchise offre de très belles opportunités pour des porteurs de projet issus d’univers très diversifiés. Opportunités saisissables pour moins de 50 000 euros d’apport personnel pour certaines. AC Franchise vous aide dans vos re...

Ouvrir un magasin de bricolage, les opportunités en franchise !

par HK - 2 jours

Le marché du bricolage se porte très bien depuis la reprise enregistrée en 2015. Le secteur, qui génère près de 25 milliards d’euros par an, profite pleinement de l’essor du DIY.

Ouvrir une franchise dans les loisirs créatifs, est ce possible ?

par MA - 14 jours

Peinture, dessin, sculpture, couture, arts divers... Les loisirs créatifs, qui englobent plusieurs secteurs,  séduisent de plus en plus de personnes quelque soit leur âge ou leur sexe. En effet, 61 % des français seraient des adepte...

Informations clés

  • Crée le: 11/04/09 02:00

Les franchises qui recrutent