Concepts forts pour commerçants indépendants

Le consommateur d'aujourd'hui peut trouver des articles de prêt-à-porter très facilement. Les points de vente affluent dans la diversité : hypermarchés, grandes surfaces spécialisées, vépécistes, enseignes nationales, petits commerçants, etc.

Ces derniers ont souvent du mal à émerger et à rivaliser avec les grands du secteur. Trois détaillants multimarques de Bordeaux ont eu une idée : se démarquer en personnalisant son espace de vente dans les moindres détails.

La première, Nathalie Bergey, a récemment déménagé sa boutique Lolabox de la banlieue bordelaise vers le centre de la capitale aquitaine. Son concept joue à fond la carte de la décoration originale. Cette initiative a été mûrement réfléchie en prêtant attention aux demandes de ses clientes les plus fidèles.

La boutique Raphaela T'Ange ose aussi la décoration singulière. Installé à la lisière de l'hypercentre bordelais, le magasin se distingue aussi en abritant un vrai salon de thé proposant des pâtisseries marocaines ou maison.

Dernier concept fort : celui de Dolce Vita, ouvert par Simon Dray. Ce dernier réalise son rêve : réunir mode, beauté et coiffure dans un même lieu. Sur 300 m2, non loin des Galeries Lafayette, cohabitent une boutique de prêt-à-porter, un institut de beauté et un salon de coiffure. L'idée est de donner une chance à un nouveau concept avant de peut-être le décliner en franchise.

Vu dans le Journal du Textile (n°1782 du 8 mars 2004) 

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 11 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 15 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 17 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 20/04/04 02:00

Les franchises qui recrutent