Comment doit s'organiser un chef d'entreprise au démarrage de son projet ?

Après l'effort vient le réconfort, mais quand il s'agit du lancement d'un nouveau projet d'entreprise, passer au statut de chef d'entreprise après une longue étape de création n'est pas de tout repos! L'entrepreneur doit maintenant se vouer au développement de son affaire.

Un démarrage serein

Afin de démarrer sereinement son projet, il faut penser à limiter les risques :
  • Essayer de limiter certaines charges fixes: étudier, par exemple, la possibilité de s'installer dans une structure d'hébergement avec un loyer modéré au lieu de louer un local
  • Maîtriser son coût de revient: déterminer le prix de vente le plus juste pour être rentable.
  • Connaître ses conditions d'approvisionnement et ses délais de paiement afin d'évaluer son besoin de fonds de roulement

Un pilotage efficace

Le pilotage de l'entreprise devra se faire en se basant sur un ou plusieurs tableaux de bord ou indicateurs permettant de connaître l'évolution de l'activité. Le tableau de bord permet de savoir si les résultats obtenus concordent avec le prévisionnel qui a été élaboré lors de la phase de création, d'analyser les écarts et adapter le plan d'actions pour les corriger.
On définit généralement et en fonction de la stratégie établie, 4 à 5 indicateurs prioritaires. Les indicateurs concernent tous les domaines de l'entreprise (commercial, financier, RH...).

Gestion de la trésorerie

Il s'agit de la gestion de l'argent disponible en caisse ou en banque. Le solde de la trésorerie est suivie via un échéancier permettant d'anticiper les paiements et les encaissements. Le chef d'entreprise est ainsi capable de savoir à l'avance les besoins de financements et gérer les excédants.

Lorsqu'une difficulté se présente, une analyse de l'origine de problème (baisse du volume des ventes, retard de paiement d'un client...) permettra de prendre les mesures correctives adéquates (diminution des délais de paiement clients, affacturage, négociation d'un découvert bancaire...).

Gestion du temps

Ayant plusieurs nouvelles fonctions à assumer (commerciales, administratives, ressources humaines...), le chef d'entreprise devra être capable de s'organiser.
Il faudra aussi prévoir du temps pour entretenir son réseau (banquier, expert-comptable, clients...), chose essentielle pour le développement et la pérennisation de l'entreprise.

Faire appel à des professionnels

Le fait de travailler avec des professionnels permet de limiter certaines risques et de se dégager du temps, surtout que le chef d'entreprise engage sa responsabilité civile et pénale.

Articles similaires

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - 3 jours

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

4 jeunes réseaux de franchise qui recrutent

par DM - 3 jours

Les réseaux de franchise ont vu leur nombre doubler ces dix dernières années. La France, plutôt pionnière en matière de franchise, comptait en 2005 929 franchiseurs et 39 510 points de vente en franchise. En 2016, le nombre de franchiseurs a attei...

Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise

par Julien Cadoret - 4 jours

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière ...

Informations clés

  • Crée le: 17/10/16 07:04

Les franchises qui recrutent