ACTAS Consultants François Peltier

Franchise conseil developpement recrutement

Activité(s) : Conseil, développement de réseaux, recrutement franchisés

Comment définir un bon candidat à la franchise ?

Description de l'activité :

Y a t il un profil type de franchisé ? François Peltier, Directeur associé du cabinet conseil ACTAS consultants, nous oriente sur les différents profils d'un bon candidat à la franchise.

Point de vue de l'expert :

Ac Franchise : qu'est-ce-qu'un bon franchisé ? Y-a-t-il un profil standard ?
F. Peltier : La question est compliquée mais on peut dire qu'il y a un profil type du non franchisé : certains ne sont pas compatibles avec des projets de franchise de façon générale. Ce sont pourtant des profils de personnes pouvant être extrêmement performants mais plutôt dans un projet individuel que collectif. Il existe des personnes qui sont incapables psychologiquement de se ranger, si l'on peut dire ainsi, dans une norme ou dans un concept prédéfinis par quelqu'un d'autre que par lui mais qui peut être très performant dans un point de vente indépendant. On va déjà identifier des profils qui son aptes à la franchise, d'autres qui ne le sont pas sans qu'il y ait de jugement de valeur.
En dehors de cela on peut dire qu'il n'y a pas de profil type. Pourquoi ? parce que le concept historique, la culture de l'enseigne influent beaucoup sur le mode de fonctionnement franchiseur/franchisé et donc sur le profil du franchisé. Par exemple, un concept dans lequel le franchisé est lui-même le commerçant (Le Tanneur, Comtesse du Barry) n'aura pas le même profil que dans les enseignes où le franchisé est d'abord un manager comme dans l'hotellerie, la restauration ou le monde automobile et les dispositions au commerce ne sont pas forcément les mêmes.
Beaucoup se joue aussi sur la taille du point de vente, selon les équipes que le franchisé aura sous sa responsabilité, le profil va un peu varier. La troisième nuance c'est lorsque le franchisé rejoint soit un réseau débutant soit un réseau mature. Le profil et les facteurs de succès ne sont pas du tout les mêmes. Dans un réseau débutant, le franchisé est presqu'un co-créateur de l'enseigne (pas du concept bien sur) et va avoir plus le goût du risque et la faculté à s'émanciper des règles. Au fur et à mesures que le concept devient mature, que le réseau devient plus ancien, plus expérimenté, on va plutôt trouver des personnes qui vont pérenniser la culture et le savoir faire et incarner les couleurs de l'enseigne. Certains profils peuvent être compatibles avec le concept mais pas avec l'ancienneté du réseau. Enfin, il existe aussi une différence entre créer un point de vente et reprendre un point de vente et ouvrir un point de vente en franchise et ouvrir en multi- sites.
Le profil du franchisé mono-site n'est pas forcément le même que celui du multi-sites pour des raisons de métiers un peu différents ; on rencontre des franchisés excellents voire premier dans certains réseaux sur un point de vente et décide d'ouvrir un second point de vente et deviennent presque les derniers du réseau parce que le mode de fonctionnement, de management, de communication n'est plus du tout le même.
Voir la vidéo de l'expert dans la rubrique "Franchise : Interviews et Conseils des Experts"
Rendez-vous sur AC Franchise TV pour plus de vidéos

Les derniers articles ACTAS Consultants François Peltier

Le bon profil du franchisé par François Peltier, Directeur associé ACTAS consultants (2010)

par Dorsaf Maamer - plus de 3 ans

Les avantages d'être franchisé sont bien connus - bénéficier de la force et de la notoriété d'un réseau, d'un savoir-faire éprouvé, d'outils ...

Informations clés

  • Crée le: 09/12/10 18:00

Les franchises qui recrutent