Chômage et vie chère au Maghreb

Grèves et émeutes se sont succèdées. Le chômage est de 10 % au Maroc et de 14 % en Tunisie, il avoisine les 18 % en Algérie. La situation sociale est tendue, les grèves touchent également la fonction publique. On note des émeutes liées au mal vivre dans les cités populaires : chômage, mais aussi difficulté de trouver un logement, corruption assumée ou inconsciente, etc. Les jeunes des quartiers populaires, dont la vie est très difficile, ont pillé des magasins, détruit des voitures. Le gouvernement peine à améliorer les conditions de vie des algériens, en dépit de recettes pétrolières record : 81 milliards de dollars prévus en 2008.
Pour un emploi il y a plus de 300 demandes précise un responsable d'entreprise d'Alger. Il y a une réelle fracture entre les dirigeants et les citoyens au Maghreb.
Le projet d'union des pays de la Méditerranée est-il une bonne réponse ? Il faut le souhaiter car les problèmes du Maghreb (ou de l'Afrique noire) entrainent une pression d'immigration que l'Europe veut contenir et limiter.
Ces pays montrent une fracture économique avec l'Europe mais souffrent aussi d'une fracture au sein de la population entre les pauvres et les nantis. Le changement doit venir des mentalités :
- les notres car nous ne pouvons pas fermer les frontières européennes à l'immigration et acheter tous nos produits en Chine au lieu de donner des revenus au Maghreb en investissant ou en achetant chez nos voisins algériens, marocains, tunisiens qui sont de plus en plus souvent aussi nos cousins ou ceux de nos voisins !
- les leurs car il faudra bien adopter un jour des comportements sociaux, économiques, fiscaux etc... favorisant la redistribution des revenus ou au moins l'accession au travail et à un niveau de vie correct.


Consultez encore plus d'actualité sur notre site Ac Franchise Tunisie, Ac Franchise MarocAc Franchise Algérie



 

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 3 mois

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 24/07/08 02:00

Les franchises qui recrutent