Choisir son réseau de franchise en fonction de son ancienneté

Le nombre de réseau de franchise en France s’élevait en 2014 à 10796 avec 680 171 unités de vente selon la Fédération française de la Franchise. La preuve du dynamisme de cette formule de développement commercial qui draine tous les secteurs économiques ; aussi, si vous êtes tenté par ce business model, vous devrez un à un moment ou un autre vous poser la question : quel risque je prends ? Soit un réseau de franchise qui a fait ses preuves depuis longtemps, soit un jeune réseau qui ne demande qu’à faire ses preuves avec vous ? Cela dépend évidemment de vos facultés de financement mais si vous avez le choix, la prise de risque n’est pas la même.

Choisir une franchise expérimentée ?

Un réseau mature qui est sur le marché depuis de nombreuses années offre de nombreux avantages en contrepartie de droits d’entrée élevés. Il assure pour le futur franchisé un modèle économique qui a fait ses preuves avec un savoir-faire, une assistance et une stratégie qui séduit un franchisé à la recherche de plus de sécurité ; même si l’ancienneté d’un réseau ne garantit pas la réussite du franchisé s’il n’a pas les compétences et les capacités d’investissement personnel - car ne l’oublions pas la franchise est un business model donnant-donnant où chacune des parties a son rôle à jouer pour la réussite commune.

Il reste vrai qu’en devenant franchisé d’un réseau qui a déjà une notoriété nationale, la clientèle répondra présente, les outils seront performants car ils auront été testés et les risques seront moindres. Il faut pour cela en payer le prix car les droits d’entrées sont élevés et les candidats sont souvent soit des salariés ayant eu des responsabilités managériales ou techniques et une expérience professionnelle dans un secteur soit des indépendants disposant d’un local à la recherche d’une enseigne rentable. Les deux ont bien sûr un apport personnel nécessaire et suffisant et souvent au-dessus de la moyenne.
Autre atout du réseau établi : une enseigne connue nationalement depuis longtemps donnera inévitablement une valeur ajoutée au fonds de commerce. C’est souvent un argument donné par les réseaux à ceux qui ont besoin d’investir et qui cherchent un support pour diversifier leurs actifs. Des cadres en reconversion  font partis de ceux-là ; ils ont souvent besoin de repaires connus.  
Se tourner vers un réseau bien établi est aussi un avantage pour obtenir un prêt auprès des organismes de financement  plus enclins à prêter à un franchisé d’un réseau dont la performance a été éprouvée. Les grands réseaux ont pour la plupart établi des partenariats avec les banques.
Par contre, le maillage souvent serré du territoire ne permet plus ou de moins en moins une zone d’exclusivité géographique étendue. En d’autres termes, les meilleures places ont déjà été prises et les zones sont moins étendues à moins de reprendre la suite d’un franchisé en fin de contrat mais cela est alors une autre problématique.

Une démarche différente en choisissant un jeune réseau

Choisir un réseau non mature peut être un passage obligé pour qui n’a pas la possibilité de payer des droits d’entrées élevés – à concept similaire, le réseau jeune est moins cher – mais ce sont souvent des profils plus jeunes et qui ont aussi envie de participer au développement d’un concept qui les a séduit. Les réseaux jeunes permettent souvent plus d’échange (au début du moins) entre les franchisés pour modaliser le concept et le faire connaitre.
Évidemment les jeunes réseaux n’ont pas de problèmes de zones d’exclusivité géographiques et cherchent surtout à s’implanter partout . Un franchisé « jeune réseau » aura de la place, si l’on peut dire mais ne bénéficiera pas d’une notoriété importante au début.

Par contre, la notoriété restant un grand atout, entre le savoir-faire et le faire-savoir, cela peut prendre du temps et la rentabilité ne pas être au rendez-vous comme attendu. Et il faut raison garder et ne pas se lancer dans des concepts éphémères ou phénomènes de mode ; savoir que sur une centaine de réseaux qui se créée en France, à peine 10 existent encore passé 5 ans.
Si la capacité d’investissement fait le tri dès le début, il est parfois préférable de s’endetter un peu plus sur un concept qui a fait ses preuves. Le business plan peut être une bonne base de réflexion : dans le cas d’un réseau naissant, le business plan sera hypothétique (aucun franchisé ne l’aura encore réalisé), dans le cas d’un réseau dit « mature », le business model pourra s’approcher d’une réalisation effective d’un ou de plusieurs franchisés (toutes choses étant égales par ailleurs.).
Mais les réseaux dits "matures" ont aussi été jeunes et se sont développés grâce à un concept innovant et un franchiseur à la hauteur des promesses ; reste juste à trouver le bon franchiseur !

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 11 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 12 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Quand l’exclusivité territoriale s’applique de fait

par Martine Malaterre - 19 jours

L’exclusivité territoriale qui consiste à garantir au franchisé une zone où le franchiseur n’implantera pas d’autres unités n’est pas obligatoire dans le contrat de franchise et ne peut entrainer une nullité de ce contrat en cas de ...

Informations clés

  • Crée le: 03/12/15 08:04

Les franchises qui recrutent