Chassé croisé en vente à distance

Alors que les vépécistes traditionnels vendent de plus en plus par internet, les pure players ouvrent des magasins et éditent des catalogues.

Les résultats sont bons dans la vente à distance, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) l'a confirmé lors des 11e rencontres professionnelles. Le chiffre d'affaires, hors services, de la Vad atteint 17,7 milliards d'euros en 2006, en hausse de 11 %.

Derrière cette augmentation il y a le multicanal : aujourd'hui tout le monde a constaté qu'il était nécessaire au développement. L'idée maîtresse est que les différents circuits de distribution s'alimentent les uns les autres. Un consommateur consulte un catalogue et peut acheter sur Internet et, à l'inverse, il n'est pas rare qu'un achat en magasin ait été inspiré de la consultation d'un site web.




Dominique Deslandes



Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 4 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Les matières premières du cordonnier

par Dorsaf Maamer - 5 jours

Peau animale transformée par des traitements chimiques et mécaniques et apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son confort, le cuir e...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 6 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Informations clés

  • Crée le: 12/12/07 01:00

Les franchises qui recrutent