Chantal Thomass a repris son identité

Depuis plus de quinze ans, la créatrice voulait avoir sa boutique de lingerie, c'est chose faite avec cette échoppe installée sur Saint-Honoré à Paris.

Son nom recouvré, Chantal Thomass s'installe dans un boudoir Napoléon III rénové. On ne sait si le concept correspond aux belles de jour d'un autre siècle ou à une modernité raffinée. La devanture Arsenic et Vieilles dentelles a été préservée, remise à neuf et éclairée subtilement afin de ne pas échapper à sa nature " patissière ". On a su éviter à l'intérieur  le kitch désuet en affirmant des tendances contemporaines. Certes dentelles et rubans sont bien présents mais il ne s'agit pas de costumes traditionnels, plutôt une fantaisie moderne qu'annonce les jambes gainées de soie soutenant les présentoirs de la vitrine. On retrouve ici aussi du Corian blanc poudré ajouré d'ovales éclairés de l'intérieur. Un épais tapis rond de couleur rose occupe le centre, puis des meubles aux façades translucides et des meubles vitrines en Dacryl parme et fuchsia ajoutent encore à cette ambiance boudoir. On n'évite pas les anachronismes avec des miroirs, des lustres et des appliques en cristal de Venise. Pour finir le décor les rideaux sont bouillonnants et les tabourets juponnés donnant aux cabines d'essayage le dernier trait baroque et coquin.

Originalité excentrique ou tendance ?
Laissons les créateurs prendre ce genre de risque, c'est leur vocation et ausis leur utilité que d'ouvrir des voies, de tenter....

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 11 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 15 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 17 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 18/11/04 01:00

Les franchises qui recrutent